Côte-d'Or : les magasins Emmaüs autorisés à rouvrir

Ils étaient fermés depuis le début du confinement, mais les magasins Emmaüs peuvent de nouveau ouvrir. Samedi, l'affluence était importante dans celui de Norges-la-Ville, au nord de Dijon en Côte-d'Or.

Le magasin Emmaüs de Norge-la-Ville accueille à nouveau des clients.
Le magasin Emmaüs de Norge-la-Ville accueille à nouveau des clients. © Valentin Gouriou / France Télévisions

Déserte depuis 15 jours, l'entrée du magasin Emmaüs de Norge-la-Ville, en Côte-d'Or, s'est très vite remplie ce week end. L'association a obtenu l'autorisation de la préfecture pour pouvoir ouvrir ses rayons, malgré le troisième confinement.

Anna Trafidlo fait partie des clients fidèles, elle vient ici deux fois par semaine. Elle y déniche des produits à des prix défiants toute concurrence. Pour elle, ce magasin est essentiel. "Depuis que la maladie est là, Emmaüs c'est un peu une sortie pour toute la famille. Chiner un peu, rencontrer les gens, parler avec ceux qu'on connaît et qui viennent souvent ici", confie-t-elle.

"Sans vente, on ne peut pas tenir le choc"

Océane vient de temps en temps à Emmaüs, pour chiner mais surtout pour aider. "On sait que ce sont des personnes dans le besoin. C'est personnel, mais ça donne une petite dimension un peu plus sociale et d'être un minimum utile", explique la jeune femme.

Vendre des produits récupérés, c'est le cœur de l'activité d'Emmaüs. Alors pour la responsable de ce magasin, il était impensable de rester fermés plus longtemps. "On n'a pas de subventions, donc on ne fonctionne principalement qu'avec nos ventes, détaille Aline Nicard. On est sans ressources depuis déjà deux semaines. On a vécu déjà deux confinements l'année dernière qui ont été très difficiles pour nous financièrement. Sans vente, on ne peut pas tenir le choc, clairement."

Emmaüs aide 90 compagnons à Norges-la-Ville grâce aux bénéfices des ventes du magasin. Outre le magasin de Norges-la-Ville, ceux de Chenôve et Villers-les-Pots peuvent également rouvrir en Côte-d'Or.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société vie associative