Coupe du monde 1998 : quels souvenirs pour la génération d’après ?

Le 12 juillet 1998, l'équipe de France remporte la Coupe du monde de football face au Brésil, avec 3 buts à 0. / © MAXPP
Le 12 juillet 1998, l'équipe de France remporte la Coupe du monde de football face au Brésil, avec 3 buts à 0. / © MAXPP

C’était il y a déjà 20 ans. Le 12 juillet 1998, l’équipe de France de football remportait la Coupe du Monde 3 buts à 0 contre celle du Brésil. Mais qu’évoquent cette coupe et la victoire française à ceux qui sont nés après ?

Par Antoine Marquet

Le stade de France accueillait 80 000 personnes pour la finale de la Coupe du Monde 1998.

80 000 personnes, c’est comme si les habitants d’Auxerre et Nevers s’étaient réunis dans les gradins pour la même soirée.

Ils sont nés bien après la victoire de l'équipe de France à la coupe du monde 1998. Ils n'ont qu'un souvenir : le nom de Zinédine Zidane.
Ils sont nés bien après la victoire de l'équipe de France à la coupe du monde 1998. Ils n'ont qu'un souvenir : le nom de Zinédine Zidane.

Un pays soudé


En cette soirée du 12 juillet 1998, la France est plus unie que jamais, comme réconciliée avec elle-même. La France « black-blanc-beur » naît alors autour d'une victoire collective.

L’équipe est même reçue à l’Elysée et chaque joeur est récompensé de la prestigieuse médaille de la Légion d’honneur.

Un véritable modèle


La jeune génération avoue à demi-mot ne pas savoir ce que c’est que la « Coupe du Monde 98 ». Un seul nom, plus que l’évènement, a marqué les esprits : Zinédine Zidane.
Et pourtant, les jeunes nés après 1998 n’ont pas été témoins de son exploit. Ses passes et ses buts ont été racontés par la génération précédente.

Coupe du monde 1998 : quels souvenirs pour la nouvelle génération ?
La France marque l'histoire en remportant la Coupe du monde de football de 1998. 20 ans après, que reste-t-il de l'héritage des bleus auprès de la jeune génération ?


Nouvelle génération, nouvelle victoire ?


Au Stade des Poussots à Dijon, Thomas et Théo veulent connaître l’effervescence d’amener son équipe et son pays à la victoire.

Tous deux sélectionnés en équipe de France dans la catégorie des 17 ans, c’est avec admiration qu’ils regardent les images d’une équipe soudée et fière de brandir si haut la coupe ultime.

Déjà sélectionnés en équipe de France dans la catégorie des 17 ans, Thomas et Théo s'entraînent durement avec un espoir : celui d'intégrer un jour l'équipe des bleus. Et de remporter la compétition ultime.
Déjà sélectionnés en équipe de France dans la catégorie des 17 ans, Thomas et Théo s'entraînent durement avec un espoir : celui d'intégrer un jour l'équipe des bleus. Et de remporter la compétition ultime.


Ils ne rêvent que d’une chose : que leurs noms puissent aussi marquer les esprits d’une prochaine coupe du monde.

A lire aussi

Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus