Covid-19 : drive, livraison, bon d’achat… les librairies de Dijon, Auxerre, Nevers, etc s’organisent face au confinement


Les librairies ont fermé leurs portes depuis le début du confinement imposé pour enrayer l’épidémie de coronavirus Covid-19. Depuis, elles tentent de survivre grâce au soutien de leurs clients. 

La librairie Grangier à Dijon
La librairie Grangier à Dijon

Des drives pour les amoureux des livres !

Les librairies font partie des commerces "non essentiels" qui ont dû fermer boutique depuis le 17 mars 2020.

Mais, s’ils n’ont pas le droit d’ouvrir leurs magasins, les libraires peuvent faire des livraisons et permettre aux clients de venir retirer des commandes.

C’est ainsi que la librairie Grangier, à Dijon, a mis en place un drive. Le magasin dispose d'un site internet où les clients peuvent choisir parmi des milliers d’articles disponibles dans le stock du magasin.
Les amoureux des livres doivent passer commande par mail du lundi au vendredi en indiquant les titres qu’ils veulent acheter.
Il suffit ensuite de venir récupérer ses achats le vendredi dans le créneau horaire communiqué par le magasin.

"Dans un souci de respect des gestes barrières", le paiement se fait uniquement par carte bancaire.
"Nous ne pouvons accueillir qu’une seule personne à la fois, sans possibilité de flaner dans les rayons", précise la librairie.

Le succès est au rendez-vous puisqu’environ 300 commandes ont été passées en quelques jours.

 
La librairie Grangier à Dijon a mis en place un système de drive pour ses clients le temps du confinement imposé par l'épidémie de Covid-19.
La librairie Grangier à Dijon a mis en place un système de drive pour ses clients le temps du confinement imposé par l'épidémie de Covid-19. © librairie Grangier

 

La librairie Autrement dit, à Dijon, a aussi lancé son service de "click and collect" de 10h à 13h, les mardis, vendredis et samedis.

Il faut réserver ses livres dans le stock disponible en magasin :

-par mail à l'adresse autrement21dit@gmail.com
-par la page Facebook
-en toquant à la vitrine : "nous serons présentes, car nous occupons aussi cette période de transition jusqu'au déconfinement pour réaménager nos rayons".

 


A Beaune, la librairie Athenaeum propose aussi un drive et des livraisons à domicile. 
Pour découvrir les livres qu'on peut acheter, on consulte le site internet. Tous les ouvrages avec une pastille verte sont en stock.
Une fois qu'on a trouvé les ouvrages qui nous intéressent, il suffit d'envoyer la liste à Anne Caillaud par e-mail : acaillaud@athenaeum.com

On peut ensuite aller chercher sa commande à l’Athenaeum le mardi et le vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h.


Des ouvrages livrés à domicile !

Des livres qui arrivent directement chez vous, c'est possible avec notamment :

la librairie Le Poirier au loup, à Avallon, dans l'Yonne 

Le mode d'emploi est simple :

-vous prenez d’abord contact avec la librairie pour connaître les livres disponibles et/ou vous faire conseiller. L’équipe vous indiquera ensuite la marche à suivre pour passer votre commande.

-vous pouvez payer par chèque ou virement ou cagnoles (monnaie locale de l'Yonne)

-vous recevez votre livre à domicile, livré par la Poste ou par une personne dans un rayon de 10 km autour d’Avallon.

Vous pouvez aussi venir retirer votre commande directement à la librairie Le Poirier au loup "dans le respect des règles d’hygiène en vigueur et sans oublier votre attestation dérogatoire".

 

La librairie la promesse de l'aube à Autun
La librairie la promesse de l'aube à Autun © librairie la promesse de l'aube




- la librairie La promesse de l’Aube, à Autun, en Saône-et-Loire :

Vous pouvez passer commande sur le site internet (sur les livres en stock uniquement) et vous faire livrer chez vous tous les jeudis.

Si vous préfèrez, vous pouvez venir retirer vos livres au magasin tous les mercredis, le jour du marché, de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h pendant toute la durée du confinement. A noter qu'il s'agit d'une opération librairie "entrouverte",  "ça veut dire que vous restez sur le pas de la porte avec votre masque et vos gants".  

 




- la librairie Gibert Joseph, à Dijon, en Côte-d'Or :

"Restez chez vous, nous vous livrons", indique la librairie de livres neufs et d'occasion.

"La plupart des transporteurs ayant suspendu ou réduit leurs activités en cette période particulière, nous ne pouvons proposer qu’un service de livraison assuré par Colissimo en France métropolitaine uniquement."

 



Des bons d'achat pour soutenir les librairies 


D'autres librairies ont opté pour un système de bons d’achat de 20, 50 ou 100 euros.

Chacun peut offrir ou s'offrir des livres sous forme de bons d'achat, utilisables dès la réouverture du magasin et jusqu'au 31 décembre 2020.
Une formule qui permet de continuer à payer les factures en attendant la fin du confinement fixée en principe au lundi 11 mai.

C'est le cas, par exemple, à :

-Dijon : Planète BD, une librairie spécialisée en bandes dessinées et polars, ou encore La Fleur qui pousse à l’intérieur


-Auxerre : Librairie Obliques


 


Rouvrir les librairies ... mais pas à n'importe quel prix !


Deux librairies de Nevers, Le Cyprès et Gens de la Lune, qui disposent de 40 000 références en magasin, ont aussi choisi la formule des bons d'achat.
"Bien que vos librairies préférées soient fermées pour se conformer aux consignes sanitaires, vous pouvez dès maintenant vous offrir un bon d'achat que vous pourrez utiliser dès la réouverture ! Pour cela, il vous suffira de présenter le mail reçu lors de votre visite", indique Wilfrid Séjeau, qui dirige les deux établissements.

Le libraire de la Nièvre, qui est aussi président des librairies Initiales (un groupement de 50 libraires indépendants en France et en Belgique), avait vivement réagi à la possibilité évoquée par le ministre de l’Economie d'ouvrir les librairies, pendant la période de confinement.

"Monsieur le Ministre, nous avons hâte de ré-ouvrir nos librairies et de retrouver nos clients, mais pas à n'importe quel prix. Aujourd’hui, notre priorité c’est la responsabilité et la citoyenneté. Pas les petits profits", avait-il dit dans une lettre ouverte à Bruno Le Maire le 19 mars 2020.

 

Comme Wilfrid Séjeau, plusieurs libraires de la région Bourgogne-Franche-Comté estiment qu'en cette période de confinement, il est "plus facile de lancer une idée comme la réouverture des librairies que de s’attaquer à Amazon", une concurrence jugée déloyale et qui met en péril les librairies indépendantes.
 
Coronavirus Covid-19 : le retrait en magasin prend de l'ampleur
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société livres culture consommation économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter