Le DFCO remporte son premier match de la saison face à Montpellier

Dijon démarre sa saison par une victoire. Le DFCO s’est imposé samedi soir 2 buts à 1 à Montpellier. 

Dijon a battu Montpellier 2 buts à 1 samedi 11 août à la Mosson, lors de la première journée de Ligue 1. Avec sa recrue-phare Yoann Gourcuff, le DFCO a parfaitement lancé sa saison en s'imposant pour la première fois de son histoire sur la pelouse montpelliéraine.

L'équipe d'Olivier Dall'Oglio, débordée en première période, a surpris la défense héraultaise, l'une des plus hermétiques du dernier championnat.

Les Héraultais étaient doublement amoindris, sur le plan offensif : par le départ pour Huddersfield, cette semaine, de l'international Espoir belge Isaac Mbenza, pas encore remplacé ; et par la suspension du nouveau milieu offensif, Florent Mollet. 
 


Montpellier, maître absolu du jeu en première période, trouvait l'ouverture dès la 5e minute, à la suite d'un coup de pied arrêté. Sur un coup franc du milieu de terrain Keagan Dolly, le défenseur central portugais Pedro Mendes ajustait le gardien islandais Runarsson d'une reprise du plat du pied.

Si l'équipe de Der Zakarian imposait son jeu, elle était coupable d'un relâchement défensif en début de seconde période. L'avant-centre de Dijon Julio Tavares profitait autant d'un bon service du meneur de jeu Naim Sliti que d'une erreur de placement pour égaliser à la 51e minute.

Peu après, Tavares gâchait une balle de break en perdant son duel avec le gardien Benjamin Lecomte (67e), puis Wesley Saïd manquait un penalty (81e) face aux cages montpelliéraines. Dans les ultimes instants, sur un corner de Sliti, Coulibaly offrait un succès inespéré à Dijon.

Cette première victoire est une satisfaction pour l'entraîneur Olivier Dall'Oglio. "C'est une entrée en matière idéale avec cette première victoire. Jusqu'à présent, on avait quelques défaillances défensives. La première demi-heure a confirmé ce souci. Et, on a été logiquement mené au bout de la première mi-temps. J'ai aimé la belle réaction de l'équipe en seconde période."

"Nous avons gagné les duels. Nous avons fait une toute autre seconde période. Nous avons produit de bonnes choses sur un terrain difficile
, a-t-il ajouté. Sur la fin de match, totalement débridée, cela pouvait basculer d'un côté comme de l'autre. Cela a penché en notre faveur. Il y a eu une prise de conscience à la mi-temps. J'ai parlé essentiellement de duels à la mi-temps. Tant que l'on ne gagne pas un duel, ce n'est pas la peine de parler de tactique. L'équipe a certes du caractère, mais elle ne doit pas attendre d'être en difficulté pour réagir. J'attends désormais qu'elle agisse".
 

 
La fiche du match
  • Arbitre : F. Batta
  • Temps : chaud, ciel dégagé
  • Terrain : bon
     
  • Possession de balle :
    Montpellier 
    : 54 %
    Dijon : 46 %
     
  • Buts :
    Montpellier : Pedro Mendes (5)
    Dijon : Tavares (51), Coulibaly (90+1)
     
  • Avertissements :
    Montpellier : Pedro Mendes (33), Aguilar (81)
    Dijon : Coulibaly (34), Yambéré (80)
     
  • Les équipes :
    Montpellier
    : Lecomte - Congré, Hilton (cap), Pedro Mendes (D. Le Tallec 40) - Aguilar, Skhiri, Dolly (Sambia 79), Lasne, Poaty, Delort - Sio (S. Camara 64)
    Entraîneur : Michel Der Zakarian
    Dijon : Rúnarsson - Yambéré, Coulibaly, Lautoa - Rosier, Amalfitano (Abeid 69), Loiodice, Haddadi - Saïd (Gourcuff 87), Tavares (cap) (Keita 79), Sliti
    Entraîneur : Olivier Dall'Oglio