• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : au lycée Simone-Weil, on combat les discriminations et le racisme

La projection du film "la désintégration" était suivi d’un moment de débat entre les élèves, des représentants du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), des membres du personnel enseignants et de la Réserve citoyenne. / © PM
La projection du film "la désintégration" était suivi d’un moment de débat entre les élèves, des représentants du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), des membres du personnel enseignants et de la Réserve citoyenne. / © PM

Une matinée de débats a été organisée au sein du lycée Simone-Weil de Dijon le 23 mars 2016. Elle faisait douloureusement écho aux attentats perpétrés la veille à Bruxelles. On y a parlé préjugés, laïcité, radicalisation, racisme et terrorisme.

Par Patricia Marty

Dans une des salles du lycée Simone-Weil de Dijon, des élèves et enseignants de classes de 1ere et de BTS ont assisté à la projection du long-métrage "La désintégration", sorti en 2011. Le film raconte le parcours de jeunes issus d’une banlieue lilloise, peu à peu entraînés dans la radicalisation et le terrorisme, entre Lille et Bruxelles.

Après le film un débat a eu lieu entre des élèves, des représentants du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), des membres du personnel enseignants et de la Réserve citoyenne.

Les thèmes soulevés pendant le film et tout au long de la Semaine (racisme, stigmatisation, discrimination, laïcité…) sont d’actualité selon une lycéenne : "On le vit tous les jours, on se sent concernés. Mais je ne suis pas sûre que ça change beaucoup de choses pour nous, les stéréotypes, les discriminations, sont trop ancrés dans la société."



Des moments de sensibilisation plus que nécessaires

Les élèves et le personnel de l’établissement Simone-Weil préparaient le programme de cette Semaine d’éducation et de lutte contre le racisme et l’antisémitisme depuis plusieurs mois. C’est donc par le plus grand des hasards que les thématiques abordées ce mercredi 23 mars 2016 se sont retrouvés en lien direct avec les actes terroristes de la veille à Bruxelles.

Face à la monté des actes de haine et de discrimination raciale ces dernières années et à la suite des attentats, cette Semaine de sensibilisation sur les thématiques de racisme et de discrimination est plus que nécessaire. / © France 3 Bourgogne
Face à la monté des actes de haine et de discrimination raciale ces dernières années et à la suite des attentats, cette Semaine de sensibilisation sur les thématiques de racisme et de discrimination est plus que nécessaire. / © France 3 Bourgogne


Face à la montée des actes de haine et de discrimination raciale ces dernières années et à la suite des attentats de Charlie Hebdo, le ministère de l'Éducation nationale a promulgué en 2015 une Semaine d'éducation et de lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Elle est organisée dans les établissements scolaires qui le souhaitent et associe toute la communauté éducative et pédagogique, les élèves et leurs parents.

Cette semaine de sensibilisation est plus que nécessaire. Selon la Délégation interministérielle chargée de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA), les actes et menaces racistes, antisémites et anti-musulmans ont enregistré en 2015 une hausse de 22% par rapport à l'année précédente.
De plus, selon le Collectif contre l’islamophobie, les actes islamophobes auraient augmenté de 70% suite aux attentats de Charlie Hebdo.

Dijon : au lycée Simone-Weil, on combat les discriminations et le racisme
A Dijon, le lycée Simone Weil organise des débats à l’occasion de la Semaine de lutte contre le racisme et les discriminations. La laïcité, les préjugés, le terrorisme... sont autant de thématiques abordées au lendemain des attentats de Bruxelles. Intervenants : Wood Giraud, élève de 1ère GA 2 Luarta Koraqi, élève de 1ère GA 2 Denis Rolland, recteur d'académie de Dijon  - Reportage : François Latour et Jean-Louis Saintain/Montage : Patrick Jouanin

Reportage : François Latour et Jean-Louis Saintain
Montage : Patrick Jouanin
Intervenants : Wood Giraud, élève de 1ère GA 2 // Luarta Koraqi, élève de 1ère GA 2 // Denis Rolland, recteur d'académie de Dijon

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus