Cet article date de plus de 6 ans

Dijon aura un nouveau maire au plus tard le 11 août 2015

Après le décès d'Alain Millot  ce lundi 27 juillet 2015, la loi prévoit que le Conseil municipal doit être convoqué "dans la quinzaine" pour désigner le nouveau Premier magistrat de la ville ainsi que ses adjoints. Un conseil municipal extraordinaire se réunira au plus tard le 11 août prochain.
© Sylvain Bouillot
La succession à la mairie de Dijon s'organise.
Pour le moment, c'est la première adjointe Nathalie Koenders qui prend officiellement la place de "maire par intérim".

C'est donc elle qui a la tâche de convoquer un conseil municipal "sous quinzaine", comme le prévoit l'article 2122-14 du Code Général des Collectivités Territoriales. Un conseil municipal extraordinaire se réunira au plus tard le 11 août prochain.

Comme l'exige la loi, c'est donc Nathalie Koenders qui ouvrira la séance et procèdera à l'installation d'un nouveau conseiller municipal, le suivant de la liste de gauche, en l'occurence Hyacinthe Diouf.

Le Conseil municipal sera alors complet et Nathalie Koenders laissera alors sa place au doyen d'âge, l'élu FN Bernard Bonoron, qui procèdera aux opérations de vote.

L'équipe en place a donc deux semaines pour faire son deuil et s'entendre pour désigner le successeur d'Alain Millot. Nul doute que le ministre du Travail François Rebsamen prendra toute sa place dans cette décision.

A noter que la communauté urbaine du Grand Dijon doit elle aussi désigner son nouveau président. En attendant, selon les dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales, c'est le Premier vice-président Pierre Pribetich qui devrait assurer l'intérim.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique décès