• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : les auto-écoles manifestent contre la réforme du permis de conduire

Les auto-écoles se mobilisent pour protester contre le projet de réforme du permis de conduire / © Maeva Damoy
Les auto-écoles se mobilisent pour protester contre le projet de réforme du permis de conduire / © Maeva Damoy

Opération escargots et ralentissements... Les responsables d'auto-écoles ont manifesté ce lundi 20 mai dans les rues de l'agglomération dijonnaise contre "l'ubérisation de leur profession".
 

Par Mary Sohier

Ils s'étaient donné rendez-vous dès 8h30 ce lundi matin au centre d'examen de Longvic. Des directeurs d'auto-école, des moniteurs, déterminés à défendre leur profession, ont manifesté dans l'agglomération dijonnaise. Échaudés par les pistes lancées pour réformer le permis de conduire, les responsables d'auto-écoles, à l'appel des deux principales organisations de la profession (CNPA et Unidec), veulent freiner "l'ubérisation" de leur profession.

Le coût du permis va baisser de 30 %

Alors que le gouvernement veut faire baisser le coût du permis de conduire de 30 %, les auto-écoles craignent que deux propositions d'un rapport commandé par l'exécutif à la députée LREM Françoise Dumas (LREM) favorisent les plateformes en ligne.

Stéphane Cretin, directeur d'auto-école à Dijon, était notre invité mardi 14 mai. Parmi les mesures annoncées, une le fait particulièrement réagir : "Le simulateur de conduite est un outil magnifique s'il est utilisé avec l'accompagnement d'un formateur. Aujourd'hui on a la possibilité d'en faire 5 heures sur 20 heures. Le gouvernement veut monter à 10 heures sur 20 heures. C'est disproportionné." Autre mesure polémique : la possibilité pour les candidats de réserver eux-même leur place à l'examen via une plateforme. "C'est pour ne pas passer par le système de gestion des auto-écoles et réduire le coût", analyse Stéphane Cretin.
 

"Nous attendons des gens de province et il y a des initiatives locales", a déclaré ce lundi 20 mai à l’AFP Karim Asnoun (CGT-Taxis), qui espère "un succès" pour cette mobilisation.

Après un passage sur la rocade, les auto-écoles sont passées devant le centre hospitalier de Dijon, puis le boulevard de Strasbourg et la place du Trente-Octobre. Le cortège a ensuite poussé jusqu'à la direction du travail (DDT), rue de Mulhouse. et est attendu à la préfecture pour midi.

À 13h15, ils veulent empêcher les indépendants de faire passer les permis, boulevard Voltaire, à Dijon. Des manifestations ont également eu lieu ce lundi à Toulouse, Paris et Strasbourg. C'est la première fois depuis 2014 que les auto-écoles dijonnaises battent le pavé. Un appel national à la mobilisation est lancé pour le 28 mai.

Le reportage de Maeva Damoy, Dalila Iberrakene, Patrick Genevois et Pascal Rondi :
 
Interlocuteurs : Thierry Donzel, directeur du Conseil National des professions de l'automobile de Côte-d'Or et Arnaud Javel, directeur Auto-école des Facultés.
 

Sur le même sujet

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus