Dijon : Congrexpo va organiser un salon de l'habitat 100% virtuel, une première en France

Du 8 au 11 avril, une cinquantaine d'exposants seront présents sur ce premier salon virtuel organisé par le Parc des Expositions et Congrès de Dijon. Une première en France pour un salon grand public et une belle opportunité pour les exposants de maintenir le lien avec les visiteurs. 

Les internautes pourront rencontrer les exposants et prendre rendez-vous avec eux via le site.
Les internautes pourront rencontrer les exposants et prendre rendez-vous avec eux via le site. © Dijon Congrexpo

La crise sanitaire laisse toujours planer l'incertitude sur l'organisation des prochaines foires et salons. Une situation qui pénalise depuis plus d'un an les exposants, mais aussi les organisateurs de ces événements comme le rappelle Nadine Bazin, directrice générale de Dijon Congrexpo. "Le secteur de l’événementiel est très impacté. On avait donc besoin de s’investir sur ce type de projet. Cela permet de mobiliser les équipes, de ne pas perdre nos clients, nos fournisseurs. Tout ce monde-là doit rester connecté."

Dans l’attente de pouvoir peut être accueillir exposants et visiteurs dans les halls du parc des expositions du 28 au 30 mai prochain si les conditions sanitaires le permettent, Dijon Congrexpo a donc décidé de s'adapter et d'innover en proposant du 8 au 11 avril un nouveau rendez-vous 100% digital. Ce sera aussi le premier salon organisé par Dijon Congrexpo depuis le début de la pandémie.

En sachant que le salon de l’habitat avait été le dernier salon à se tenir en 2020 avant le confinement généralisé. "Nous voyons en effet l’opportunité dans la crise sanitaire de nous réinventer et d’innover dans notre métier d’organisateur d’événements, explique Jean Battault, président de l'association Dijon Congrexpo. On ne va pas se laisser mourir sans réagir."

Une plate-forme en ligne accessible à tous

L'équipe de Dijon Congrexpo travaille d'arrache-pied depuis le mois de septembre à l'élaboration de ce premier salon virtuel. L'idée est de proposer de nouvelles possibilités de rencontre aux exposants et aux visiteurs fidèles du salon grâce aux outils numériques. Dès le lancement le 8 avril, le salon virtuel de l'habitat sera donc accessible gratuitement à tous via un site internet. Ce salon permettra aux internautes de s’informer sur l’actualité de l’habitat et de bénéficier de conseils d’experts à travers plusieurs thématiques. 

"A l'ouverture de la page du salon, l’internaute pourra retrouver ses exposants par thématique, échanger, prendre rendez-vous avec eux" détaille Nadine Bazin, directrice générale de Congrexpo. "Ils bénéficieront d’une fiche de présentation des entreprises, avec des photos et des vidéos."

Du côté des exposants, 16 univers sont à découvrir. Les visiteurs auront la possibilité de choisir la rubrique qui les intéresse en fonction de leurs besoins et centre d’intérêt.

Une cinquantaine d'exposants seront présents sur ce salon virtuel de l'habitat.
Une cinquantaine d'exposants seront présents sur ce salon virtuel de l'habitat. © Dijon Congrexpo

La grande majorité de la cinquantaine d'exposants présents sur ce salon virtuel a déjà un site internet et des réseaux sociaux. Cette plate-forme va leur permettre simplement de "maintenir le lien avec la clientèle et peut-être conquérir de nouveaux clients qui ne viennent pas traditionnellement au salon de l'habitat" insiste Nadine Bazin. 

Des rendez-vous en direct vidéo avec les exposants

Même si rien ne remplace le contact direct, Congrexpo a mis en place des outils et des formules pour que les visiteurs puissent prendre directement rendez-vous avec les exposants et s'entretenir avec eux. Le visiteur pourra retrouver les coordonnées de l’exposant, le contacter directement soit par mail ou en direct vidéo et avoir accès à un document de présentation qu’il pourra télécharger.

Plusieurs formules et prestations de plusieurs centaines d'euros ont été proposées aux exposants pour permettre d'exposer leur travail sur ce salon et rentrer en contact avec des clients potentiels. "Ce n'est pas plus compliqué que la gestion d'un stand" explique Tatiana Desoche, directrice commerciale de Congrexpo. "L’exposant peut répondre depuis son entreprise, depuis son salon ou depuis son bureau." 

De nombreuses animations digitales au programme

Malgré son format digital, les organisateurs du salon ont prévu un programme riche animations. Ils ont d'ailleurs investi dans un plateau tv pour simplifier le tournage de vidéos. Des ateliers, des démonstrations et conférences vont être retransmises en direct durant les trois jours de salon. 

"Il y aura un programme conséquent d’animations avec une douzaine de vidéos sur des thèmes aussi variés que le premier achat, l'extension de maison, les clés d’une bonne rénovation, les nouvelles tendances couleur ou encore bien aménager son poste de travail", détaille Nadine Bazin. 

Les conférences et démonstrations vidéos resteront accessibles en ligne jusqu'au 30 mai.
Les conférences et démonstrations vidéos resteront accessibles en ligne jusqu'au 30 mai. © Dijon Congrexpo

Une première en France

Pour les organisateurs de ce salon, cette formule innovante est une première pour un salon "grand public" en France. S'ils reconnaissent ne pas avoir de retour d'expérience, ce format digital préfigure à l'avenir l'organisation de salons hybrides, à la fois en présentiel et en virtuel. 

Reste à savoir si le public et les visiteurs répondront présents. En tout cas, Jean Battault se veut optimiste sur ce point. "Forcément il y a un tel effet novateur que dans le contexte actuel, on ne peut pas avoir de retour d'expérience ou d'équivalence", souligne le président de Congrexpo. "J'observe la façon dont toutes les tranches d'âge utilisent ces moyens numériques. Je pense que les gens se sont adaptés à ça. Cela ne crée pas une telle différence pour les utilisateurs de passer au virtuel car ils le font déjà au quotidien pour des tas de choses."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salons économie internet