• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : les deux projets de cinéma dans la Cité de la gastronomie ont été validés

Vendredi 17 mars 2017 à Paris, la Commission Nationale d’Aménagement Cinématographique (CNAC) a donné sa décision concernant l’implantation de deux cinémas dans la future Cité de la gastronomie et du vin de Dijon

Par Nathan Boumadjer

Deux projets ont été présentés aujourd’hui :
-un multiplexe Ciné Ducs grand public de 9 salles et 1500 places (par le groupe Ciné Alpes, possédant le Cap Vert et le Devosge)
-un cinéma art et essai Supernova de 4 salles et 600 places (par un groupement de salariés de l’Eldorado).

Selon le Centre National du Cinéma et de l’image animée, que nous avons pu contacter, les deux projets ont été validés par les membres de la commission. Ces deux multiplexes ont notamment été défendus par François Rebsamen, maire de Dijon et président du Grand Dijon, devant la CNAC ce vendredi 17 mars au matin à Paris.

Une offre digne d’une des 13 capitales régionales françaises


Dans un communiqué, François Rebsamen déclare que "l’ouverture de ce complexe permettra d’éteindre une bonne fois pour toutes les velléités de tel ou tel de créer un établissement en périphérie, ce qui déstabiliserait gravement l’équilibre de l’offre au détriment du centre-ville. Elle apportera en outre aux spectateurs un niveau de confort, une accessibilité totale et une qualité de service qui n’existent pas dans les salles actuelles de la  ville. Une offre digne d’une des 13 capitales régionales françaises."


Une validation qui n'a pas toujours été une évidence


C'est la Commission Départementale d'Aménagement Cinématographique de Côte-d'Or (CDACinéma) qui a voté en premier pour l'installation de ces deux cinémas dans la Cité de la gastronomie. Pour rappel, la CDACinéma est la commission qui juge la "pertinence" ou non de l'installation de nouvelles salles de cinéma dans un secteur géographique. Si le projet Supernova avait été confirmé, pour son action d'éducation en direction des jeunes, c'est le Ciné Ducs qui a posé problème. En effet, la commission avait jugé que le projet "signerait l'arrêt de mort de l'Olympia et du Darcy".

Plusieurs représentants de la profession avaient été entendus par la CDACinéma : Mme Davoine, patronne du Devosge, M. Chouquer, directeur de l'Eldorado et Mme Massu, exploitante des cinémas Olympia et Darcy. Cette dernière avait estimé notamment qu'il s'agissait d'un projet non pertinent et dangereux pour la survie du centre-ville.

Aujourd'hui, de nouvelles réactions, comme celle de François-Xavier Dugourd (vice-président au département de la Côte-d’Or), ont été postées sur Facebook peu après la décision de la Commission Nationale d’Aménagement Cinématographique :

L'affaire n'est pas totalement bouclée : les opposants disposent de deux semaines pour déposer un recours contre cette décision. 

Le reportage de Théo Souman, Gabriel Talon et Aurélien Marone-Missud


Dijon : les deux projets de cinéma dans la Cité de la gastronomie ont été validés
Une nouvelle étape a été franchie pour l'installation de deux cinémas dans la future Cité de la gastronomie, à Dijon. La commission nationale d'aménagement cinématographique vient de rendre un avis positif pour la création de ces multiplexes. Intervenant : François Rebsamen, maire (PS) de Dijon - Théo Souman, Gabriel Talon et Aurélien Marone-Missud

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus