Cinéma à Dijon : Le projet Ciné Ducs à la cité de la gastronomie est retoqué, Supernova est confirmé

© MaxPPP/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN
© MaxPPP/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

La Commission Départementale d'Aménagement Cinématographique de Côte-d’Or a rejeté ce mardi 25 octobre 2016 le projet de création de 9 salles de cinéma "grand public", baptisé "Ciné Ducs", au coeur de la future Cité de la Gastronomie

Par Muriel Bessard

Ciné Ducs est rejeté, Supernova est confirmée


La CDACinéma (Commission Départementale d'Aménagement Cinématographique), l’ogane qui juge de la « pertinence » ou non de l’installation de nouvelles salles de cinéma dans un secteur géographique a rejeté le projet Ciné Ducs au motif qu’il « signerait l'arrêt de mort de l'Olympia et du Darcy ».

En revanche, la CDACinéma a validé à l'unanimité le projet "Supernova", porté par l'Eldorado, qui entend restructurer l'offre Art & Essai de l'agglomération. Le Conseil départemental de la Côte‐d'Or a toujours soutenu l'Eldorado, notamment à travers son action d'éducation au cinéma en direction des jeunes.

Un recours est possible contre la décision de la CDAC Côte-d'Or, au niveau national et dans un délai de 1 mois.

Le cinéma à la cite de la gastronomie : un projet très politique


La nouvelle est inattendue. Le projet « Ciné Ducs » semblait bien parti. Il est porté par le propriétaire du cinéma Devosges (la famille Davoine) qui projète de faire un multiplexe de 9 salles à destination du grand public. Mais c’est un dossier également très politique.  Il est en effet soutenu par la municipalité dijonnaise, François Rebsamen, le maire, en tête. Mais il est fortement décrié par l’opposition, en particulier François-Xavier Dugourd, vice-premier président du Conseil départemental de la Côte‐d'Or qui le jugeait « néfaste » pour le centre‐ville de Dijon.

Au vote, ce mardi 25 octobre, le rejet a obtenu 4 voix pour contre 3 contre et 1 abstention. Dans un communiqué, François‐Xavier Dugourd a insisté sur la « nécessaire cohérence avec ce qui a déjà été décidé au niveau local ‐refus d'un multiplexe à Chenôve‐ et avec ce qui est préconisé au niveau national, d ns le récent rapport du Centre National de la Cinématographie (CNC), pour le maintien des salles de cinéma en centre‐ville. L'agglomération dijonnaise est déjà suréquipée. Aujourd'hui, Dijon compte en effet 1 fauteuil pour 41 habitants contre 1 pour 58 habitants au niveau national. Et Dijon compterait 1 fauteuil pour 34 habitants si le projet "Ciné Ducs" voyait le jour. » Pour lui, même en cas de recours, vu la jurisprudence passée, la CDAC nationale ne reviendra pas sur ce vote.  

Ciné Ducs projète de créer un multiplexe de 9 salles et 1513 places. Supernova prévoit la création de 4 salles pour 617 places. La CDAC a rendu son avis après avoir entendu les pétitionnaires (Mme Davoine -patronne du Devosge- et M. Chouquer- directeur de l'Eldorado) et Mme Massu, exploitante des cinémas Olympia et Darcy. 


Le projet Ciné Ducs à Dijon est retoqué
Le feuilleton du projet de la cité de la gastronomie et de ses cinémas n'en finit pas de rebondir. Aujourd’hui, la commission départementale d'aménagement cinématographique de côté d'or, sorte d''instance de régulation des cinémas, a rendu un avis négatif sur une partie du projet. Une décision inattendue qui conforte ceux qui craignent que l'ouverture de 13 nouvelles salles déstabilise les cinémas du centre-ville de dijon. Reportage de Tiphaine Pfeiffer, Solène Gripon et Philippe Sabatier avec François-Xavier Dugourd, 1er vice-président du conseil départemental de Côte d'or (LR) et François Deseille, adjoint au maire de Dijon en charge de la Cité de la Gastronomie et du vin (MODEM). - France 3 Bourgogne

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus