Dijon : un équipage de pompiers agressé par des tirs de mortier

Dans la soirée, samedi 28 novembre, un équipage de pompiers de Dijon a été victime d'une attaque par tirs de mortiers d'artifice. Appelés pour l'extinction d'un feu de poubelles, deux pompiers ont été visés par des tirs.
© NZ / France 3 Bourgogne
Lors d'une intervention dans la soirée de samedi 29 novembre, un équipage de pompiers du SDIS de Côte-d'Or a été agressé à Dijon. L'équipage devait intervenir sur un feu de poubelles sur les voies du tram.

"C'est l'incompréhension ! Encore une agression gratuite, les agents sont choqués !"

Le Commandant Olivier Roy, responsable de la communication du SDIS 21, détaille l'intervention : "Lorsque le fourgon incendie est arivvé, un nombre indéterminé d'individus les a visés par des mortiers d'artifice. Il s'agissait de tirs tendus, visant clairement les hommes."
"Le sous-officier a fait remonter les hommes dans le véhicule, et le fourgon s'est éloigné, en attendant que la Police Nationale sécurise les lieux."

Concernant le bilan de l'opération, le Commandant Roy précise : "Fort heureusement, il n'y a pas eu de blessés. Pas de dommages matériels non plus. Pour l'heure, pas de soutien psychologique, mais cela pourra être nécessaire dans les prochains jours."
L'équipage était composé de 6 hommes, les deux agents visés ont déposé plainte en leur nom propre, pour agression, et le SDIS 21 a aussi déposé plainte pour "entrave à l'exercice du service public de secours".

En guise de commentaire final, au nom du SDIS 21, le Commandant Roy "condamne le plus fermement possible cette agression. C'est l'incompréhension, les agents sont choqués ! Encore une agression gratuite de nos hommes.
Même si c'est une forme de colère qui les habite actuellement, ils demeurent de grands professionnels et continueront leurs missions."

 

La Préfecture de Côte-d'Or apporte son soutien aux sapeurs-pompiers

Le Directeur de Cabinet du Préfet, Danyl Afsoud, a précisé ce dimanche 29 novembre que "la Préfecture de Côte-d'Or condamnait très fermement cette agression, qui a pris à partie des sapeurs-pompiers. C'est une pratique qui se généralise, et la Préfecture est bien résolue à combattre ce type d'agression."

Danyl Afsoud précise qu'"une partie des assaillants s'est réfugiée dans un immeuble, où les restes des mortiers utilisés ont été retrouvés. Ces traces laissées par les agresseurs permettront à la Police Scientifique de mener une enquête plus approfondie."

Dans un message Twitter posté en début d'après-midi dimanche 29 novembre, le Préfet de Côte-d'Or Fabien Sudry apportait son soutien aux pompiers de Côte-d'Or.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers