Dijon : une équipe de l'Inserm reçoit une dotation pour ses travaux de recherche sur le cancer du poumon

C'est un sérieux coup de pouce que vient de recevoir l'équipe du professeur François Ghiringhelli. Une enveloppe de 70 000 euros qui va l'aider à poursuivre ses recherches sur le traitement des tumeurs cancéreuses bronchiques et à passer aux essais cliniques sur l'homme d'ici 2022.  
 
© Pixabay
Professeur d’oncologie médicale au Centre Georges-François Leclerc de Dijon, le Professeur Ghiringhelli, dirige une équipe de l'Inserm dont les travaux sont prometteurs dans le traitement des cancers du poumon.

En France, ce cancer est la première cause de décès chez l'homme et la deuxième chez la femme. Dans les formes avancées, ces cancers sont généralement de mauvais pronostic.

Grâce aux immunothérapies (qui améliorent l’activité des cellules du système immunitaire), souvent combinées avec une chimiothérapie, les chances de rémission ont augmenté.

Pourtant, chez certains patients ce traitement est inefficace. L'équipe a mené des recherches sur les causes de cette résistance tumorale. Elles doit encore poursuivre ses travaux pour aboutir à des essais cliniques d'ici 2022. 

La dotation qu'elle va recevoir, de 75 000 euros sur un à deux ans, est destinée à lui permettre de franchir un cap significatif dans la conduite de ses travaux.
 


Amgen : qu'est-ce que c'est ?

Fondée en 1980 aux Etats-Unis en Californie, cette entreprise se présente comme le leader mondial des biotechnologies. 

Applied Molecular Genetics (Amgen) a pour objectif d’apporter des solutions thérapeutiques à des besoins médicaux non résolus et de proposer des médicaments innovants pour traiter des maladies graves, notamment le cancer.

Doté de 2,6 millions d’euros sur trois ans, le Fonds Amgen France soutient le financement d’initiatives dans les sciences de la vie mais aussi dans les sciences humaines et sociales, via le lancement d’appels à projets annuels auprès d’équipes de recherche, issues de structures telles que CHU, centres de lutte contre le cancer, unités Inserm et associations de patients. 

Ces projets doivent contribuer à améliorer la prise en charge du cancer et l’accompagnement des malades et de leur entourage.


600 000 euros pour 9 lauréats 

Le premier appel à projet a été lancé en novembre 2019 sur le thème : « Nouvelles frontières en oncologie et onco-hématologie ». Les projets de rercherche pouvaient être déposés jusqu'en mars 2020.

Sur 137 projets éligibles, 9 ont été retenus, parmi lesquels le projet du Pr Ghiringhelli intitulé "Gérer le stress cellulaire pour mieux traiter le cancer du poumon". 

Les 9 projets retenus par les membres du Comité scientifique du Fonds ont été évalués sur des critères combinant qualité scientifique, caractère innovant, impact médical ou sociétal, mais aussi faisabilité.
La majorité développe des techniques de pointe. 

Le montant global de la dotation est de 600 000 euros. Chaque équipe lauréate recevra jusqu’à 75 000 euros sur un à deux ans. 
 
Un deuxième appel à projets sera lancé en novembre 2020.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
recherche culture sciences cancer santé société