Dijon : un homme recherché pour un homicide en Norvège arrêté à la gare

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Un homme a été arrêté à la gare de Dijon mardi 23 octobre. Il était recherché pour un homicide commis à Oslo en Norvège le 15 octobre dernier.

Par M. F. avec AFP

Un Suédois de 20 ans recherché pour un homicide a été arrêté mardi 23 octobre 2018 à Dijon. L'arrestation du suspect, Makaveli Linden, a eu lieu mardi vers 16h30 en gare de Dijon alors qu'il voyageait dans un TER en provenance de Châlons-en-Champagne.

L'homme était recherché pour homicide et vol par le biais de différents canaux de coopération européens et internationaux, Eurojust, Europol ou encore Interpol, sur la base d'un mandat d'arrêt émis par la justice norvégienne suite à ce qui pourrait être un cambriolage qui aurait mal tourné, le 15 octobre 2018 à Oslo (Norvège).

"Les policiers de Dijon sont allés attendre ce monsieur à la gare de Dijon parce qu'ils savaient qu'il était dans le train et qu'il y avait un terminus à Dijon, donc nécessairement il allait descendre", précise Pascal Labonne-Collin, le substitut général du parquet général de Dijon.

Les autorités norvégiennes surveillaient les mouvements de son téléphone portable et ont pu prévenir la police, qui est allée le cueillir à l'arrivée de son train en gare.
 

Pourquoi était-il à Dijon ?

"Dijon était semble-t-il une étape. Il voulait aller plus au sud. Il avait déjà traversé le Danemark, l'Allemagne, le Luxembourg et une partie de la France, manifestement pour échapper à toute responsabilité pénale", détaille le magistrat. 

Le Suédois a été présenté mercredi 24 octobre au parquet général de Dijon, qui lui a notifié la demande d'extradition des autorités norvégiennes, avant d'être écroué par un juge.

Oslo dispose de 40 jours pour transmettre le dossier à la juridiction française afin de poursuivre le procédure, une extradition classique, dans la mesure où le mandat d'arrêt européen ne s'applique pas à la Norvège. 

La Suède, d'où est originaire le suspect, peut également réclamer son extradition. Si elle décide de le faire, elle est prioritaire sur une demande norvégienne. En attendant, l'homme est placé sous écrou extraditionnel à la maison d'arrêt de Dijon.

L'affaire fait la une des médias norvégiens. Des envoyés spéciaux ont été dépêchés à Dijon pour suivre les développement de l'affaire. En Norvège, la peine maximale prévue par le code pénal pour meurtre est de 21 ans d'emprisonnement. Celle-ci est renouvelable par période de 5 ans si le détenu est encore considéré comme dangereux pour la société.


Le reportage de Maéva DAMOY, Damien RABEISEN et Chantal GAVIGNET avec
Pascal Labonne-Collin, substitut général, cour d’appel de Dijon
 
Dijon : un homme recherché pour un homicide en Norvège arrêté à la gare

 

Sur le même sujet

Les + Lus