Dijon : le vaccin AstraZeneca administré en priorité aux soignants de l'hôpital en contact avec des patients Covid

La vaccination des professionnels de santé se poursuit au CHU de Dijon. Après la vaccination des personnels de 50 ans et plus, la campagne s'ouvre plus largement depuis lundi et l'arrivée du vaccin AstraZeneca. Une nouvelle ligne de vaccination spécifique a été ouverte dans l'établissement.

Le vaccin AstraZeneca nécessite également deux injections.
Le vaccin AstraZeneca nécessite également deux injections. © Tiphaine Pfeiffer / France Télévisions

Depuis lundi après-midi, les injections de vaccin contre le Covid-19 s'enchaînent au CHU de Dijon. Les agents viennent quand ils le peuvent et ils sont nombreux à profiter de cette possibilité de se faire vacciner sans attendre. Les professionnels de santé, quel que soit leur âge, peuvent en effet se faire vacciner depuis l'arrivée du produit du laboratoire AstraZeneca, qui augmente le nombre de doses disponibles. Jusqu'alors, seuls ceux de 50 ans ou plus et ceux présentant des comorbidités pouvaient recevoir le vaccin.

Au centre hospitalier de Dijon, pendant cette première d'injections avec le vaccin AstraZeneca, les personnels de certains services sont prioritaires. Ce sont bien sûr ceux qui sont en contact avec des patients atteints par le Covid-19. L'ouverture de la campagne de vaccination à l'ensemble du personnel du CHU se fera dans un second temps. "Je suis au service des maladies infectieuses. Donc c'est quand même important de se faire vacciner. Je suis auprès des personnes Covid tous les jours, toutes les nuits", précise l'une des vaccinés ce jeudi.

L'efficacité de ce troisième vaccin autorisé en France, après ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna, semble d'après les dernières études moins importante que les deux précédents, 70 % au lieu de 90 %. Cela interroge bien sûr certains soignants. "C'est un questionnement qu'ont nos collègues, reconnaît Maryline Rougier, cadre de santé. Ici  nous avons la chance d'avoir des médecins qui sont là pour nous renseigner au plus juste. Si ce vaccin est déployé dans les CHU et pour les professionnels de santé, c'est que quelque part la couverture sera suffisante. Je crois que ça, les soignants l'entendent bien."

23 700 doses AstraZeneca livrées dans la région

La Bourgogne-Franche-Comté avait reçu ce week-end 11 200 doses Aztrazeneca. Une nouvelle livraison de 12 500 doses a eu lieu ce jeudi. "Les vaccins ont été livrés aux neuf établissements pivots de la région afin d’être distribués vers 300 établissements de santé et centres de vaccination", nous a précisé l'Agence régionale de santé. Près de 200 professionnels de santé ont déjà reçu une dose de vaccin AstraZeneca au CHU de Dijon.

Le vaccin AstraZeneca est moins coûteux que les deux autres. Il est aussi plus facile à stocker : il peut être conservé à la température d'un réfrigérateur, soit entre 2 et 8°C, contrairement aux vaccins de Moderna et de Pfizer/BioNTech qui ne peuvent être stockés à long terme qu'à très basse température (-20° Celsius pour le premier, -70°C pour le second). Cela facilite une vaccination à grande échelle.

Ce vaccin a été mis au point par les chercheurs de l'université d'Oxford avec le géant britannique AstraZeneca. C'est un vaccin "à vecteur viral": il prend comme support un autre virus (un adénovirus commun chez le chimpanzé) qui a été affaiblie et génétiquement modifié pour empêcher le nouveau coronavirus de se répliquer dans l'organisme humain. La manière qu'il a de délivrer du matériel génétique dans les cellules, leur ordonnant d'attaquer le SARS-CoV-2, a été présentée comme un "cheval de Troie". La vaccination nécessite également deux injections. Elles doivent être espacées de 9 à 12 semaines, selon la Haute autorité de santé.

durée de la vidéo: 01 min 50
AstraZeneca : le personnel du CHU vacciné

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins santé société coronavirus/covid-19