Dijon : Les Amis de la Terre veulent bannir la publicité dans le centre-ville

L’association Les Amis de la Terre Côte-d’Or demande dans une lettre ouverte à Francois Rebsamen, président de Dijon métropole, le retrait immédiat des publicités sur le mobilier urbain pour dénoncer la surconsommation. Une nouvelle action est prévue ce mercredi 3 mars 2021.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

« Non à la publicité ». C’est l’un des slogans de l’association Les Amis de la Terre Côte-d’Or qui milite pour la protection de l’environnement. Dans un courrier adressé à Francois Rebsamen, le maire de Dijon et président de la métropole, cette association demande à ce que la ville retire au plus vite les panneaux publicitaires de grand format sur toute l’agglomération. Afin de se faire entendre, l’association va afficher ce mercredi 3 mars, des tracts informatifs sur les différents panneaux publicitaires publics.

L’association alerte les élus de Dijon Métropole sur la situation environnementale. Selon les Amis de la Terre, la publicité engendrerait une surconsommation néfaste pour l’environnement.

Un contrat liant une société publicitaire à la métropole à l’origine du conflit  

Dans cette lettre ouverte datant du 17 février dernier, l’association rappelle que François Rebsamen avait voté en 2018 le RLPi. Le Règlement Local de Publicité intercommunal est un document qui atteste que les communes doivent faire des efforts en matière de suppression de panneaux publicitaires comme sur des abribus. Ce document a été voté en 2018 lors du conseil municipal.

Pas suffisant selon l’association qui demande à la métropole de ne pas renouveler son  contrat qui le lie avec la société publicitaire Clear Channel. Dans cette lettre ouverte, l’association cite la ville de Grenoble, pionnière à avoir supprimer la publicité dans son centre-ville. "Dans un an, il y a la fin du contrat avec ClearChannel, la société qui utilise ce mobilier urbain. On demande à ce qu’il ne soit pas renouvelé de façon à cesser d’afficher des publicités partout dans les rues" explique Stéphane Dupas, le président de l'association "Les Amis de la Terre" en Côte d'Or.

Sollicitée, Dijon métropole répond simplement : "Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, il ne serait pas pertinent de supprimer la publicité." Depuis 700 panneaux publicitaires ont été supprimés ou réduits dans Dijon Métropole.