À Dijon, les motards défilent contre la “motophobie”

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Plusieurs cortèges de motos ont défilé samedi en France à l'instigation de la Fédération française des motards en colère (FFMC) contre la "motophobie". À Dijon, ils étaient plus d'une centaine à vouloir dénoncer (non sans bruit) les lois entravant leur passion.

Par Valentin Pasquier

La "motophobie", c'est l'ensemble des mesures dont les motards s'estiment victimes. À l'échelle nationale, ces conducteurs de deux roues ont manifesté dans les rues dans grandes villes samedi 13 mai, et notamment à Dijon.

Mise en place d'un contrôle technique obligatoire, nouvelles normes pour les plaques d'immatriculation, zone de circulation restreinte ou encore le port des gants... Tous sont vent debout contre ces décisions, jugées plus punitives que préventives.

Dans la capitale bourguignonne, une centaine de motards ont défilé dans les rues de la ville malgré le mauvais temps et une délégation a été reçue en préfecture.

"Ces lois qui passent, c'est simplement pour faire de l'argent, constate Damien, l'un des membres du cortège, reprenant l'une des principales idées de la Fédération françaises des motards en colère. L'association appelait notamment à ce que la "sécurité routière" ne deviennent pas la "sécurité rentière".

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Les autres rassemblements en France


À Lyon, environ 150 motards se sont rassemblés samedi dans la matinée place Bellecour et devaient partir ensemble pour gagner Bourg-en-Bresse. Ils dénoncent une sécurité routière qui devient selon eux une "sécurité rentière" critiquant notamment les changements de réglementation.

À Bourg-en-Bresse, qui a vu converger les collectifs de motards de Lyon donc mais aussi de Dole (Jura), Lons-le-Saunier (Jura), Frangy (Haute-Savoie), Bourg-lès-Valence (Drôme) et Sevrey (Saône-et-Loire), 650 motards ont défilé dans les rues avant qu'une délégation ne soit reçue en préfecture.

Les rassemblements les plus importants ont eu lieu à Lille (600 motards) et à Marseille (près de 400). Plusieurs autres défilés ont eu lieu dans l'Hexagone comme à Montargis (Loiret) et à Orléans (Loiret) où ils étaient respectivement 70 et entre 350 et 400, a-t-on appris de source préfectorale.

Sur le même sujet

Les + Lus