Dijon : pourquoi l’action de la société de recherche pharmaceutique Inventiva a bondi de 220% ?

Inventiva, située à Daix, dans l’agglomération de Dijon, est spécialisée dans le développement de nouveaux médicaments. La valeur de la société a triplé suite à l’annonce de bons résultats dans ses recherches sur la NASH ou "maladie du foie gras" qui touche de plus en plus de monde.
La société de biotechnologie Inventiva (ex-Laboratoires Fournier repris par ses cadres au laboratoire américain Abbott) est située à Daix, dans l'agglomération de Dijon.
La société de biotechnologie Inventiva (ex-Laboratoires Fournier repris par ses cadres au laboratoire américain Abbott) est située à Daix, dans l'agglomération de Dijon. © Jean-Christophe Tardivon / Maxppp

C’est quoi la NASH ou "maladie du foie gras" ?

Inventiva a été créée entre 2011 et 2012 par trois cadres des ex-Laboratoires Fournier (laboratoires nés à Dijon et rachetés par le groupe Abbott). Cette société biopharmaceutique s’est spécialisée dans la découverte et le développement de molécules innovantes.

Cela fait plusieurs années qu’Inventiva travaille sur la NASH, dite aussi "maladie du foie gras".
La NASH (stéato-hépatite non alcoolique) se caractérise par une accumulation de graisse au niveau du foie, accumulation qui n’est pas associée à une consommation excessive d’alcool. La NASH, qu’on appelle aussi "maladie du soda", est liée entre autres à l'obésité, à la sédentarité, à l’excès de sucre... Cette maladie peut évoluer vers une cirrhose. Dans certains cas, les lésions sont telles qu’il faut pratiquer une greffe du foie. C’est aussi une cause de cancer du foie.

La NASH touche de plus en plus de personnes dans le monde. Les Etats-Unis sont particulièrement concernés : on estime que plus de 10% de la population adulte américaine souffre de la "maladie du foie gras". Mais, l’Europe n’est pas épargnée avec environ 200 000 patients en France par exemple. Autrement dit, le marché s’annonce prometteur pour le laboratoire qui trouvera un remède.

 

La société de biotechnologie Inventiva est située à Daix, dans l'agglomération de Dijon, en Côte-d'Or.
La société de biotechnologie Inventiva est située à Daix, dans l'agglomération de Dijon, en Côte-d'Or. © Jean-Christophe Tardivon / Maxppp

A quand un traitement contre la "maladie du foie gras" ?

Pour le moment, il n’existe aucun traitement contre la NASH. C’est pourquoi les résultats annoncés par Inventiva ont été salués par la Bourse.

Une étude internationale a montré l’efficacité d’un traitement expérimental mis au point par Inventiva chez 40 % des patients traités lors d'une étude de phase IIb menée pendant 24 semaines. Le lanifibranor, une molécule administrée par voie orale, est le premier traitement à remplir les critères essentiels pour être approuvé par les autorités de santé américaines et européennes.

Ces résultats ont été rendus publics lundi 15 juin 2020. Le lendemain, le cours de l’action d’Inventiva s'est envolé de 220% et la valeur boursière de la société bourguignonne a triplé de valeur.

L’entreprise de Côte-d’Or va maintenant préparer le lancement d'une étude de phase III. Cette fois, il s’agira de traiter un millier de patients pendant un an. Pour cela, la société va devoir lever des fonds.

Ensuite, il faudra encore compter entre quatre à cinq ans avant de pouvoir mettre un médicament sur le marché.


 

La société biopharmaceutique Inventiva s’est spécialisée dans la découverte et le développement de molécules innovantes.
La société biopharmaceutique Inventiva s’est spécialisée dans la découverte et le développement de molécules innovantes.

Quels sont les autres programmes de recherche d'Inventiva ?

A noter qu’Inventiva travaille aussi sur d’autres programmes qui concernent :

-Les mucopolysaccharidoses (MPS) qui regroupent plusieurs maladies génétiques rares, caractérisées par un déficit en enzymes lysosomales responsables de la dégradation normale de glycosaminoglycanes (GAG) ou de mucopolysaccharides.

-Le psoriasis (en partenariat avec AbbVie, une entreprise américaine spécialisée dans la recherche pharmaceutique).

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences culture innovation économie santé société