Dijon quitte la Coupe de France en perdant 2 buts à 1 face à Sarreguemines

La coupe de France de football est toujours pleine de surprises !
La coupe de France de football est toujours pleine de surprises !

Le DFCO, seul club bourguignon encore en lice en Coupe de France, ne s'est donc pas qualifié pour les 1/4 de finale de la Coupe de France. Il se déplaçait en Moselle ce samedi 5 décembre pour affronter un club de deux niveaux plus bas : Sarreguemines.

Par Muriel Bessard

Rien n'était joué d'avance

La rencontre Sarreguemines - Dijon comptait pour le 8ème tour de la Coupe de France. Et contre toute attente, c'est le "petit" Sarreguemines qui a mangé le "gros" Dijon en gagnant 2 buts à 1. 
Le précédent match de Coupe de France n’avait été qu’une formalité pour les Dijonnais qui s’étaient imposés 9 buts à 0 face à Veyle/Saone, un club de division d’honneur régionale, le 14 novembre dernier. Pour celui du samedi 5 décembre, qui s'est déroulé stade de la Blies à Sarreguemines (Moselle) à 16h, le scénario était tout différent.
Les footballeurs du DFCO semblaient pourtant favoris : ils évoluent en L2 alors que ceux de Sarreguemines sont en CFA2 (deux niveaux plus bas). Mais les Mosellans ont l’expérience des matches contre des joueurs professionnels, ils étaient très motivés et ilsétaient portés par une motivation toute aussi forte de la part de leurs supporters. Sur le site du DFCO, Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur du DFCO, avait expliqué, avant la rencontre,  pourquoi le match serait “âpre”

"Il faut que l'on soit solide"

« Par rapport à Veyle/Saône, ce sont des joueurs qui auront beaucoup plus de qualités. Ce ne sera pas le même genre de match. On a vu Auxerre se faire éliminer à Limoges. C’est du niveau de notre équipe réserve, et on voit bien les matchs de CFA2, quand on met quatre ou cinq pros, on ne gagne pas haut la main… De leur côté, il y a une surmotivation, surtout dans les premières minutes. Si le match se passe bien pour eux, ça leur donne encore plus de confiance. Il y a une grosse attente des supporters, ça va se lever, ça va faire du bruit. Défensivement, il faut que l’on soit solide et que l’on adapte notre jeu par rapport au terrain. Il faudra caler des ballons plus hauts. On l’a vu l’année dernière à Concarneau… Ce sera un match âpre et j’ai une grosse attente auprès des joueurs qui seront sur le terrain. Il faut qu’ils se montrent et démontrent qu’ils ne sont pas là par hasard, et que je peux compter sur eux pour la suite du championnat. »

Le groupe dijonnais à Sarreguemines

Pour cette rencontre, Olivier Dall’Oglio et son staff avaient sélectionné un groupe de 16 joueurs : Basilio, Dilo – Andonian, Bamba, Paulle, Souquet – Belmonte, Benet, Lees-Melou, Marié, Maury, Ngoyi – Babit, Bela, Diony, Tavares
Plusieurs éléments avaient été mis au repos, tandis que Quentin Bernard, Mamadou Thiam, Wesley Saïd et Yohann Rivière étaient à l’infirmerie.
Choix de l’entraîneur : Amalfitano, Jullien, Reynet, Sammaritano, Sané, Varrault

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus