Dijon : une sieste sonore improvisée à l'hôtel de Vogüe dans l'univers de Michaël Santos

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

C'est dans le cadre du Festival des tumultes musicaux en ville Générik 2018,  (du 7 au 11 février 2018) que le public a été invité à participer à une expérience insolite : une sieste sonore proposée par la compagnie Tintanibule Ambitus, à l'Hôtel de Vogüe, à Dijon, samedi 10 février.

Par Charlotte Noirelac

Le public est venu en petit nombre faire l'expérience de cette sieste sonore proposée par La Vapeur dans le cadre du festival Générik 2018 à Dijon.

Accueillis dans l'un des salons du magnifique Hôtel de Vogüe, les participants ont été invités à se mettre en condition : éteindre leur téléphone, se déchausser, et mettre un casque sur leurs oreilles, avant d'aller s'installer confortablement sur des fauteuils ou des coussins dans l'obscurité.

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Devant sa console électronique, Michaël Santos, a embarqué les personnes présentes dans son univers sonore :  une combinaison de bruits tout en douceur, à la fois vocaux et synthétiques. Cette sieste improvisée a été diversement appréciée. Certains en sont sortis ravis, d'autres plus perplexes. Mais l'expérience n'a laissé personne indifférent.


Voyez le reportage de Michel Gillot – Damien Rabeisen – Francis Nivot
Montage : Lucile Feuillebois
Intervenant : Michael Santos, Musicien

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Yonne : une opération contre l’immigration clandestine

Les + Lus