Dijon : une toiture végétale pour la piscine du Carrousel “nouvelle version”

Le projet de la piscine du Carrousel « nouvelle version » / © Coste Architectures
Le projet de la piscine du Carrousel « nouvelle version » / © Coste Architectures

La piscine du Carrousel a entamé une cure de jouvence. D’ici quelques mois, le futur complexe bio-climatique proposera notamment un espace forme-fitness et un bassin nordique permettant de se baigner à l'extérieur même l’hiver.

Par B.L.

L’équipement le plus ancien de Dijon est en pleine métamorphose : inaugurée en 1952, la piscine du Carrousel, située près du parc de la Colombière, est en travaux. Le chantier, qui a débuté à l'automne 2017, devrait s’achever à l'hiver 2019.

Pendant les travaux, le bassin extérieur a été fermé, mais la piscine (bassins intérieurs) reste ouverte au public, 7 jours sur 7.

Qu'a prévu l'agence Coste Architectures pour restructurer le site ?


-Le bassin extérieur de 50 mètres deviendra un "bassin nordique" où l’on pourra nager en toute saison, même l'hiver. Aux beaux jours, sur les plages extérieures (5 000 m² de solarium végétal), les usagers pourront profiter d'un pentagliss (toboggan droit à 4 pistes), d’un terrain de beach volley et du splash pad (aire dédiée aux jeux d'eau avec fontaines, jets d'eau, etc).

-Par ailleurs, un nouveau bâtiment est en cours de construction au nord du site. Il abritera un bassin de 25 mètres (4 couloirs à profondeur variable), un bassin éducatif polyvalent et une lagune de jeux destinée aux enfants. Le projet prévoit aussi d'un espace forme-fitness de 700 m² et un espace restauration.

Le nouveau centre aquatique sera doté d'une toiture végétalisée avec des essences locales. Ce toit végétal permettra de conserver l'eau de pluie et d'améliorer la stabilité thermique du site. "Faune et flore pourront s'y développer et enrichir ainsi la biodiversité urbaine", indiquent les concepteurs.


Une piscine à l’ozone

"L’ozone est un gaz naturel qui se produit par exemple lors des orages dans la nature. Le traitement de l’eau avec l’ozone détruit les matières organiques, les bactéries, les germes et les virus. L’eau de la piscine est ainsi désinfectée et son odeur plus agréable qu’avec un traitement au chlore.

Comme il y a moins de produits chimiques, les risques d’allergie ou de réactions cutanées sont très nettement diminués et les gênes olfactives diminuées. À noter que l’utilisation du chlore pour le traitement du bassin extérieur engendre moins de gênes puisque ce dernier se trouve par définition à l’air libre", précise l'agence Coste Architectures.

La ville de Dijon table sur une fréquentation d’environ 300 000 personnes par an pour la piscine du Carrousel "nouvelle version"

La 1ère pierre de la piscine du Carrousel nouvelle version a été posée à Dijon jeudi 3 mai 2018 / © Mairie de Dijon
La 1ère pierre de la piscine du Carrousel nouvelle version a été posée à Dijon jeudi 3 mai 2018 / © Mairie de Dijon





La piscine du carrousel en quelques chiffres

Le chantier est estimé à 20,7 millions d’euros.

Dijon métropole paie 13 610 000 euros HT. Le reste est financé avec la participation de :

-la Région Bourgogne Franche-Comté : 5 500 000 euros HT

-l’État (fonds de soutien à l'investissement public local) : 800 000 euros HT

-le Centre national pour le développement du sport (CNDS) : 800 000 euros HT

-la Caisse des dépôts (prêt à taux zéro) : 1 344 000 euros HT

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus