Dijon : le tribunal administratif met un stop au projet immobilier du cours du Parc, une victoire pour les riverains

77 logements devaient être construits dans cette zone de la ville mais le tribunal administratif a annulé le permis de construire. Les riverains avaient porté plusieurs recours.
L'association Les Amis des allées était contre ce projet
L'association Les Amis des allées était contre ce projet © Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne-Franche-Comté
Les 77 logements qui devaient border les allées du parc à Dijon ne seront pas construits, en tout cas pas tout de suite. Le 19 novembre, le tribunal administratif a annulé le permis de construire et a donné raison à l'association Les Amis des allées qui portait l'opposition à ce projet."Le permis de construire est désormais annulé et il ne peut pas reprendre comme cela. Un nouveau plan d'urbanisme a été votée, il est applicable et de nouvelles contraintes nous protégent encore plus", explique Philippe Privat, président de l'association Les Amis des allées. La raison de leur opposition, un projet XXL, trop imposant comparé aux maisons voisines.

"Le bâtiment était surdimensionné par rapport à la petite maison voisine qui allait se retrouver écrasée", continue le président. Un soulagement pour les riverains. "Le bâtiment devait monter au-dessus du toit de ma maison, tout allait être obstrué, et ça c'était impensable", réagit Sophie Bernard, une riveraine et opposante au projet.

La ville se réserve le droit de faire appel ou non après examen approfondi de la décision.

La ville de Dijon

La Ville de Dijon, de son côté, affirme "prendre acte du jugement et se réserve le droit de faire appel, ou non, de la décision".

L'association de riverains porte actuellement un second recours auprès du tribunal administratif au sujet du plan local d'urbanisme. Ils continuent de défendre le patrimoine vert et urbain du cours parc. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie