• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : des tuteurs aident les étudiants en Paces à se réorienter

La majorité des étudiants, inquiet de ne pas avoir médecine, sollicite les secteurs paramédicaux. / © France 3 Bourgogne
La majorité des étudiants, inquiet de ne pas avoir médecine, sollicite les secteurs paramédicaux. / © France 3 Bourgogne

A l’université de Bourgogne, le tutorat de la faculté de médecine de Dijon a organisé lundi 14 janvier un salon de réorientation, à destination des étudiants en Paces : la Première année commune aux études de santé.

Par Valentin Chatelier

"Je suis à la limite pour médecine. Au cas où, je voulais regarder, s’il y a échec, les autres filières que nous propose l’université", fait remarquer Virgile. Comme lui, de nombreux étudiants en Paces (Première année commune aux études de santé) sont venus, lundi 14 janvier, au salon d’orientation organisé par le tutorat de la faculté de médecine de Dijon.

Le but de ce salon ? Proposer des alternatives aux étudiants de première année qui ne réussiront pas à avoir médecine. Leur année est rythmée par deux concours, en décembre et en mai, qui font office de sélection pour entrer dans l’une des quatre filières de santé. La médecine est toujours la plus convoitée.
 

Trouver une autre vocation


"Ils sont ici pour essayer de trouver une autre vocation, une autre voie, quelque chose qui pourrait les faire rebondir et les faire avancer dans la vie, sans forcément se dire qu’à la fin de la Paces tout est fini", précise Jules Ader, le président du tutorat de la faculté de médecine.

Il y a quelques années, l’université proposait un semestre rebond pour aider les étudiants à se réorienter. Mais il a été supprimé, faute de budget. Désormais, ce sont les tuteurs qui les conseillent. Mathieu Valet, tuteur en deuxième année de pharmacie,  a fait deux fois la Paces. "C’était compliqué pour moi. Je n’ai pas forcément utilisé tous les services qui étaient déjà là. Je m’en suis voulu : ça aurait pu m’aider dans tous mes choix", se souvient-il.

La majorité des étudiants, inquiets de ne pas avoir médecine, sollicitent les secteurs paramédicaux. Mais certains pensent à changer totalement de vocation et s’intéressent par exemple à l’ouverture prochaine à Dijon d’une école de design.


Un reportage de Michel GILLOT, Louis DUMENIL et Pascal RONDI avec
Jules Ader, président du Tutorat de la faculté de médecine de Dijon
Mathieu Valet, tuteur - 2e année de pharmacie
 
Dijon : des tuteurs aident les étudiants en Paces à se réorienter

 

A lire aussi

Sur le même sujet

A Dijon, un salon pour s'orienter vers les études supérieures

Les + Lus

Les + Partagés