Dijon : un ancien dresseur de fauves milite pour sauver les tigres avec son association Planète Tigre

Frédéric Geffroy a fondé en 2011 l'association Planète Tigre à Talant (Côte d'or). Ce dresseur veut protéger les tigres dans leur mileu naturel mais aussi les mettre à l'abri en cas de détention sauvage. Il lance un appel pour saver 4 tigres bloqués en Argentine. 

4 tigres abandonnés dans un wagon en Argentine
4 tigres abandonnés dans un wagon en Argentine © Planète tigres

Ils sont quatre, majestueux et impassibles : grands félins rayés de noir, abandonnés dans un wagon au milieu d'un champ en Argentine.

Les images sont dérangeantes : que font des tigres dans la pampa, entouré de carcasses d'animaux ? 

Lorsque Frédéric Geffroy, le fondateur de l'association Planète Tigre a eu vent de cette affaire, il a immédiatement décidé de se mobiliser. Lui, l'ancien dresseur, s'est mis en contact avec la Wildlife advocates fundation et le sanctuaire d'Ubuntu, situé en Afrique du Sud pour les sauver.

"Le wagon a été abandonné par un cirque dans un champ à 400km de Buenos Aires"

Frédéric Geffroy, fondateur de l'association Planète Tigre

"L'agriculteur qui vit là est paniqué, terrifié par les fauves. Il les nourrit, il fait ce qu'il peut. Il leur lance une carcasse d'âne par semaine et nettoie le wagon au jet d'eau mais ce ne sont pas des conditions de détention pour des tigres" se désole Frédéric Geffroy. "Les gens du cirque lui avaient demandé l'autorisation de laisser le wagon là quelque temps en disant qu'ils reviendraient mais personne ne les a revus."

Un vétérinaire est passé à la demande des associations. Les quatre tigres seraient âgés de 9 à 15 ans et très affaiblis.

Un voyage coûteux

L'objectif de Frédéric et des associations est désormais de transférer ces félins vers un sanctuaire pour les anciens animaux en captivité, un lieu où ils auront de la place et vivront en semi-liberté. C'est le Ubuntu Wildlife Sanctuary qui va les accueillir et qui coordonne l'opération.

https://www.ubuntuwildlife.com/argentina-train-tigers-rescue

CURRENT RESCUE MISSION | Ubuntu Wildlife Sanctuary & Wildlife Advocates Foundation "The team at Ubuntu Wildlife Sanctuary NPC was informed about the plight of 4 Bengal tigers abandoned in a train truck in Argentina. According to our sources, the 4 x tigers were part of a traveling circus. The circus owner could not afford to feed the 4 x tigers and requested a local farmer (a true good Samaritan), to temporarily assist in taking care of the poor animals, with the assurance that he will return to collect the animals. You can only guess what happened!! The circus owner disappeared and hasn’t been seen since, with the tigers stranded in the train truck and virtually zero protection against the natural elements......" Follow the below link to read the FULL STORY 👇 https://www.ubuntuwildlife.com/argentina-train-tigers-rescue

Publiée par Ubuntu Wildlife Sanctuary sur Mercredi 10 février 2021

Ce refuge pour les félins, situé près de Cap Occidental, accueille surtout des lions mais offre parfois l'asile aux tigres du Bengale. 

Un wagon dans la campagne argentine
Un wagon dans la campagne argentine © Planète tigre

Le voyage sera long : 1200 km pour rejoindre l'aéroport le plus proche et de décoller pour Johannesboug. Cela pourrait coûter environ 25.000 dollars par félin.

Un dresseur repenti 

Frédéric est un ancien dresseur de tigres. Il a travaillé sous chapiteau, on lui a même offert deux bébés tigres lorsqu'il comptait fonder un parc, près de Dijon.

Lors d'un voyage en Inde, il observe des tigres du Bengale dans leur milieu naturel. 

C'est le coup de foudre : il découvre un animal solitaire, majestueux, serein. Il change complètement de philosophie et s'engage dans la protection des tigres en milieu naturel et dans des opérations de sauvetage.

Il milite depuis plusieurs années pour la fin des animaux sauvages dans les cirques et a instauré avec son association Planète Tigre, un programme d'éducation à la protection des tigres auprès de la population indienne.

Un animal menacé

La situation actuelle est très inquiétante.

Avec l'épidémie de Covid, le braconnage des tigres de Bengale a augmenté de 150%

Frédéric Geffroy, Planète Tigre

Plusieurs facteurs expliquent cette explosion du braconnage : les réserves sont désertées par les gardes, faute de touristes ou en raison des mesures de confinement. Les Indiens qui vivent habituellement du tourisme sont en grande précarité. Certains se résolvent à braconner pour gagner une trentaine d'euros et nourrir leurs familles.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature