Déconfinement : "C'est l'art de vivre à la française" En terrasse, clients et professionnels ont le sourire

Après plus de 6 mois de restrictions, les terrasses, les commerces non essentiels mais aussi les cinémas rouvrent ce mercredi 19 mai. C'est un premier assouplissement avant un second d'ici 15 jours. A Mâcon, Chalon-sur-Saône et Dijon, c'est en partie le retour à une vie normale.

Ce mercredi matin, c'est petit-déjeuner en terrasse pour cette famille de Mâcon (Saône-et-Loire)
Ce mercredi matin, c'est petit-déjeuner en terrasse pour cette famille de Mâcon (Saône-et-Loire) © David Segal / France Télévisions

Premier symbole du déconfinement ce mercredi matin, la réouverture des terrasses dès le matin dans les rues de Mâcon et Dijon ! "Ca se passe super bien. Regardez le monde que l'on a déjà. Ils avaient hâte, comme nous !" se réjouit Fabrice, serveur au Bareuzai, café de Dijon dont la terrasse est déjà bien fréquentée ce mercredi matin. "On est content. Cela fait 7 mois que l'on est à l'arrêt. On a envie d'exercer notre métier, tout simplement". Pour lui, c'est "l'art de vivre à la française" que l'on retrouve en terrasse.

Mais avec 45 places contre 90 habituellement sur la terrasse, ce petit air de liberté se mérite. "Que ce soit pour le service du midi ou de ce soir, on est déjà complet en réservation. On a même des gens qui ont réservé une table à 17h30 pour être sûr de pouvoir diner."

Dès 9heures, une dizaine de clients sur la terrasse de l'Edito à Dijon
Dès 9heures, une dizaine de clients sur la terrasse de l'Edito à Dijon © Gael Simon / France Télévisions

Parmi les premières clientes à 8 heures, Laury et Ketty sont venues prendre un café en terrasse place du Bareuzai à Dijon. En raison du confinement, les deux colllègues ne s'étaient pas vues depuis un mois. Et ce café à un gout particulier. "Il y a l'esprit de convivialité. On espère que le beau temps va revenir. Mais ca nous avait manqué. Vraiment ! C'est typiquement français. On a été élevées comme ça" sourit Laury.

Ce mercredi matin, ce n'est pas encore la foule des grands jours. Mais René, serveur au bar restaurant "Au Moulin" ne cache pas sa bonne humeur. "Bien sûr, c'est un soulagement. On attendait. J'espère qu'il y en aura plus !".  La grande terrasse du café est pour l'instant loin d'avoir fait le plein. "J'espère qu'il va faire beau. Mais je ne sais pas comment cela va se dérouler" confit-il.

"On est chaud et les clients seront chauds aussi"

Un peu plus loin, place de la Libération, le BHV a ouvert à 7 heures, un peu plus tôt que d'habitude. "Pour l'instant c'est mitigé, reconnait Florent, l'un des serveurs. Mais on sent que les gens sont contents de nous voir. On sait que les gens ont beaucoup d'attente. On sera là pour répondre à leurs attentes avec beaucoup de plaisir." Le jeune homme a le sourire de reprendre le travail. "On est plutôt content et on espère que c'est la dernière fermeture que l'on subit. On part avec plein de bonne volonté et l'envie d'avancer." Seule incertitude ce mercredi, la météo, même si un rayon de soleil éclaire brièvement la place. "C'est la chose que l'on ne peut pas contrôler et que l'on subira malgré tout. Mais dans l'ensemble, si ça continue comme ce matin, on est chaud et les clients seront chauds aussi je pense."

Le retour à la vie totalement normale n'est quand même pas pour maintenant. En terrasse, les clients devront avoir une place assise et ne pourront rester debout. Une jauge est fixée à 50% en extérieur. Une table ne pourra pas accueillir plus de 6 personnes et celles-ci devront arriver ensemble ou avoir reservé ensemble selon le décret qui fixe les conditions de cet allègement. Les cafés bars et restaurants restent fermés en intérieur. 

A Auxonne en Côte d'Or, la commune veut favoriser le déploiement des terrasses en centre-ville. Les places de stationnement sont transformées en terrasses et la vitesse sera réduite à 10 km/h dans le centre-ville pendant "au moins 3 semaines".

Ce 19 mai, le couvre-feu est par ailleurs décalé à 21 heures contre 19 heures jusqu'ici.

Les commerces non essentiels rouvrent

Autre nouveauté ce mercredi, la réouverture des commerces non-essentiels et des centres commerciaux. 150 000 magasins rouvrent partout en France. A la galerie commerciale Chalon-Sud (Saône-et-Loire), les premiers clients en manque de shopping n'ont pas manqué l'occasion. Compte tenu des jauges imposées (8 m² par clients), certains ont ont du faire la queue avant d'entrer à l'image de ce magasin de chaussures indépendant.

Ce mercredi matin, les clientes doivent patienter avant d'entrer dans ce magasin
Ce mercredi matin, les clientes doivent patienter avant d'entrer dans ce magasin © Anthony Borlot / France Télévisions

Les commerçants indépendants espèrent rattraper une partie de leur chiffre d'affaire ces prochaines semaines. Dans l'Yonne, la préfecture a d'ailleurs autorisé le travail le dimanche ces 3 prochains dimanche. Un arrêté publié ce mardi 18 mai autorise une dérogation au repos dominical jusqu'au dimanche 4 juin pour les commerces de détail. 

Le retour au cinéma

Autre symbole de ce troisième déconfinement, l'allègement des mesures de restrictions qui pèsent sur le secteur de la culture. Les cinémas, théatres, mais aussi les musées rouvrent leurs portes. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société covid-19 santé économie