• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Cinq professionnels de la santé du CHU de Dijon se sont rendus au Burkina Faso du 1er au 10 mai 2019. Avec l’association La Chaîne de l’Espoir, ils ont opéré 60 patients atteints de malformations du visage.

La déformation faciale, un fléau mondial

L’association La Chaîne de l’Espoir intervient auprès des enfants atteints de malformations faciales pour les soigner, à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Les jeunes atteints de noma mais également touchés par des tumeurs ou des fentes labiales et palatines (plus communément appelées "becs-de-lièvre") sont opérés.

Le noma et autres pathologies maxillo-faciales ont été déclarés problèmes de santé publique en 1994 par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Ces maladies sont classées à la 4e place des fléaux mondiaux, après le sida, le paludisme et les maladies cardiovasculaires.

 
Épisode 1 : des enfants du Burkina Faso retrouvent le sourire grâce au CHU de Dijon
Cinq professionnels de la santé du CHU de Dijon se sont rendus au Burkina Faso du 1er au 10 mai 2019. Avec l’association La Chaîne de l’Espoir, ils ont opéré 60 patients atteints de malformations du visage. - France 3 Bourgogne  - Amélie Douay, Damien Rabeisen, Francis Nivot, Valérie Jonnet.
Awa, 7 ans, atteinte par le noma. / © Amélie Douay
Awa, 7 ans, atteinte par le noma. / © Amélie Douay

Qu'est-ce que le noma ?

Le noma est une maladie qui provoque des malformations au visage.

Elle attaque surtout les enfants âgés de 2 à 6 ans déjà affaiblis par la malnutrition ou par des maladies telles que la malaria, la rougeole ou par des infections pulmonaires et gastro-intestinales.

Pour les survivants, les conséquences de la maladie sont aussi bien physiques que morales. Mais elles sont surtout vitales.
Le noma est précédé par une gingivite, une infection des gencives. / © Amélie Douay
Le noma est précédé par une gingivite, une infection des gencives. / © Amélie Douay
Le noma entraîne des déformations du visage, ce qui peut empêcher les enfants d’ouvrir correctement la bouche.

Ceci pose des problèmes alimentaires mais aussi d’audition, de respiration et de la parole.


Chaque année, 80 000 enfants meurent du noma, selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Et 80% des cas se trouvent en Afrique de l’Ouest.
 

Cinq Dijonnais au cœur de l’action

Depuis le 1er janvier 2018, La Chaîne de l’Espoir a lancé un programme pour une durée de trois ans.

L’association a mis en place trois actions : la prise en charge médicale des patients, la formation des personnels médicaux locaux et la sensibilisation de la population autour des maladies de déformation du visage.

Une équipe de huit professionnels de la santé sont venus ausculter et soigner des patients au Burkina Faso du 1er au 10 mai 2019.

Ils travaillent avec l’association La Chaîne de l’Espoir à la Polyclinique Notre Dame de la Paix, à Ouagadougou, la capitale du pays.

Dans cette équipe se trouvent cinq spécialistes du CHU de Dijon.
 
Épisode 2 : des enfants du Burkina Faso retrouvent le sourire grâce au CHU de Dijon
Cinq professionnels de la santé du CHU de Dijon se sont rendus au Burkina Faso du 1er au 10 mai 2019. Avec l’association La Chaîne de l’Espoir, ils ont opéré 60 patients atteints de malformations du visage. - France 3 Bourgogne  - Amélie Douay, Damien Rabeisen, Francis Nivot, Valérie Jonnet

 
60 enfants ont été opérés en 10 jours. / © Amélie Douay
60 enfants ont été opérés en 10 jours. / © Amélie Douay
Le groupe compte le chef de service de chirurgie maxillo-faciale du Centre Hospitalier Universitaire de Dijon, Narcisse Zwetyenga, un chirurgien-anesthésiste, Christian Œuvrard, un chirurgien, Leslie-Ann See, une infirmière-anesthésiste, Véronique Chouchane, et une infirmière, Francine Lebrun.

Avant les opérations, ces professionnels ont rencontré les malades.

Sur les 80 patients auscultés, 60 ont été opérés.


Les opérations ont duré entre une et quatre heures selon la difficulté de chaque cas.

Les chirurgiens, anesthésistes et infirmières se sont notamment occupés d’Awa, une jeune fille de 7 ans et de Vincent de Paul, un nourrisson de 7 mois.
 
Épisode 3 : des enfants du Burkina Faso retrouvent le sourire grâce au CHU de Dijon
Cinq professionnels de la santé du CHU de Dijon se sont rendus au Burkina Faso du 1er au 10 mai 2019. Avec l’association La Chaîne de l’Espoir, ils ont opéré 60 patients atteints de malformations du visage. - France 3 Bourgogne  - Amélie Douay, Damien Rabeisen, Francis Nivot, Valérie Jonnet
Les opérations sont l'occasion de former des équipes médicales locales. / © Amélie Douay
Les opérations sont l'occasion de former des équipes médicales locales. / © Amélie Douay
En plus des opérations, le professeur Narcisse Zwetyenga donne des cours théoriques à des internes spécialisés en chirurgie maxillo-faciale.

Les étudiants participent également aux opérations afin d’apprendre les techniques d’opération des maladies causant des malformations.
 

France 3 Bourgogne

Burkina Faso, premier jour de la mission de La Chaîne de l'Espoir Jennifer, la correspondante de l'association sur place, rend visite aux patients du centre Bilaadga. Ils seront opérés par l'équipe...

Un travail essentiel au Burkina Faso

La Chaîne de l’Espoir intervient au Burkina Faso parce qu’il a des frontières communes avec six pays, ce qui facilite le regroupement de patients.

En 2002, le Burkina Faso a lancé un programme national de santé bucco-dentaire et de lutte contre le noma sur lequel l'association s'appuie pour développer ses actions.

Elle concentre ses effort sur les régions du Nord, de la Boucle de Mouhoun et du Centre-Nord où les besoins sont les plus urgents.
 
Épisode 4 : des enfants du Burkina Faso retrouvent le sourire grâce au CHU de Dijon
Cinq professionnels de la santé du CHU de Dijon se sont rendus au Burkina Faso du 1er au 10 mai 2019. Avec l’association La Chaîne de l’Espoir, ils ont opéré 60 patients atteints de malformations du visage. - France 3 Bourgogne  - Amélie Douay, Damien Rabeisen, Francis Nivot, Valérie Jonnet
 
Les adultes malades peuvent aussi se faire soigner. / © Amélie Douay
Les adultes malades peuvent aussi se faire soigner. / © Amélie Douay
Les régions du Nord, de la Boucle de Mouhoun et du Centre-Nord sont également des zones où les interventions des pouvoirs publics se font plus rares.

Elles représentent 25,6% du territoire du Burkina Faso et 27,7% de la population.

Ces zones, parmi les plus pauvres du pays, constituent donc un enjeu important pour l'Etat burkinabé.
 

France 3 Bourgogne

Burkina Faso, premier jour de la mission de La Chaîne de l'Espoir Nous voici dans un deuxième centre partenaire de l'association, le centre Bilaadga. Celui-ci est situé en milieu rural. Bilaadga...

Sensibiliser autour de ces maladies

En plus d’avoir des problèmes d’accès aux soins, la population ignore généralement les premiers signes des maladies.

Cela entraîne une prise en charge trop tardive qui peut mettre en péril la vie des malades.

La Chaîne de l’Espoir met donc en place des actions de sensibilisation et de prévention dans le pays.

Elle travaille auprès de la population, des religieux et des leaders locaux mais également du personnel médical qui connaît encore mal ces pathologies.
 
Épisode 5 : des enfants du Burkina Faso retrouvent le sourire grâce au CHU de Dijon
Cinq professionnels de la santé du CHU de Dijon se sont rendus au Burkina Faso du 1er au 10 mai 2019. Avec l’association La Chaîne de l’Espoir, ils ont opéré 60 patients atteints de malformations du visage. - France 3 Bourgogne  - Amélie Douay, Damien Rabeisen, Francis Nivot, Valérie Jonnet.
Huit spécialistes de la santé ont rencontré les enfants atteints de déformations faciales pour les opérer. / © Amélie Douay
Huit spécialistes de la santé ont rencontré les enfants atteints de déformations faciales pour les opérer. / © Amélie Douay
Le but de la prévention est également de dé-diaboliser les maladies, car les personnes atteintes de malformations faciales sont rejetées par la société encore très religieuse et superstitieuse.

Les malades sont souvent considérés comme victimes de malédictions.


La Chaîne de l’Espoir travaille en partenariat avec la radio locale La Voix du Paysan. Cette radio communautaire associative partage des messages de sensibilisation grâce à ses émissions.
 

France 3 Bourgogne

Burkina : visite conjointe des chirurgiens et des anesthésistes pour valider les patients pour les opérations de chirurgie maxilo -faciale

Des patients des pays frontaliers du Burkina Faso viennent se faire soigner par les médecins de La Chaîne de l'Espoir. / © Amélie Douay
Des patients des pays frontaliers du Burkina Faso viennent se faire soigner par les médecins de La Chaîne de l'Espoir. / © Amélie Douay