Entre Pouilly-en-Auxois et Sombernon, l'autoroute A38 fête ses 50 ans

Le 27 juillet 1970, la première partie de l'autoroute A38 était inaugurée. Cinquante ans plus tard, la fréquentation de cet axe ne faiblit pas. Il permet de relier l'A6 et l'A31.

L'A38 permet de relier l'A6 et l'A31.
L'A38 permet de relier l'A6 et l'A31. © Rodolphe Augier / France Télévisions
À la simple évocation de l'A38, les Côte-d'Oriens sont unanimes. " Je ne l'emprunte pas tous les jours mais presque " nous explique-t-on ici, " Être si proche de Dijon c'est un avantage incroyable " raconte-t-on par là, ou encore : " Ça a changé la vie des habitants "  expose le maire de Sombernon, Michel Roignot.
C'est chez lui, à Sombernon, que la première partie naissait le 27 juillet 1970, il y a 50 ans. À sa création, cette " voie express à double chaussée " est la plus longue de France avec ses 9 kilomètres de distance.
 


Sept années de travaux titanesques

Plus tard, en 1973, une seconde partie Sombernon - Plombières-lès-Dijon était inaugurée à son tour. La fin de sept années de travaux titanesques ayant pour objectif de de relier l'A6, l'axe Paris-Lyon, à l'A31, l'autoroute " Lorraine-Bourgogne ". 

Simple voie rapide, celle que l'on appelait encore " H6 " deviendra officiellement une autoroute en 1977. Cinq ans plus tard, elle prendra son nom définitif d'A38.
 

Retrouvez le reportage : 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute économie transports