• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Fixin: Arnaud Viard, de retour sur ses terres

Le réalisateur tourne son troisième long-métrage en Bourgogne. / © D.IBERRAKENE
Le réalisateur tourne son troisième long-métrage en Bourgogne. / © D.IBERRAKENE

Le troisième film d’Arnaud Viard, Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, est actuellement en tournage à Fixin, le lieu de son enfance. 

Par Lola Bodin-Adriaco

Pour le tournage de l'adaptation du recueil de nouvelles d'Anna Gavalda, le réalisateur bourguignon a élu domicile à Fixin depuis le début de la semaine. L'occasion pour lui de se rappeler quelques souvenirs d'enfance. 

Fils de chirurgien Dijonnais, l'auteur, acteur et réalisateur a grandi à quelques mètres du lieu de tournage, à Fixin. Sûrement de quoi inspirer son prochain film. 

C'est toujours intime un film, mais il y a toujours le masque de la fiction, soutient Arnaud Viard. 

Le réalisateur a fait ses débuts à Paris aux Cours Florent. Il était ensuite acteur sous la direction de grands noms comme Patrice Chéreau, Tonie Marshall, Dominique Pitoiset, Jean-Pierre Améris, ou Christophe Lidon.

En 2004, il réalise et coproduit son premier long-métrage Clara et moi (avec notamment Julie Gayet, Julien Boisselier et Michel Aumont), puis en 2015 il sort son deuxième film, inspiré de sa vie comme le laisse entendre son titre:  Arnaud fait son deuxième film. 

Pour ce troisième long-métrage, Arnaud Viard s'attaque à un film chorale avec pas moins de 34 comédiens. Parmi eux, Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni, Benjamin Lavernhe, Camille Rowe, Elsa Zylberstein, et quelques figurants côte-d'oriens.

Le tournage aura lieu entre Fixin et Dijon jusqu'au 3 septembre. Pour la diffusion du film, il faudra attendre la rentrée 2019. 
 


 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus