• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Foot : Dijon a perdu la bataille face à Nîmes

Anthony Briançon inscrit le 4e but nîmois face à Dijon (0-4) samedi 3 novembre 2018 lors de la 12e journée du championnat de France de football. / © NICOLAS GOISQUE/MAXPPP
Anthony Briançon inscrit le 4e but nîmois face à Dijon (0-4) samedi 3 novembre 2018 lors de la 12e journée du championnat de France de football. / © NICOLAS GOISQUE/MAXPPP

Les footballeurs dijonnais ont vécu une soirée noire samedi 3 novembre 2018. Les hommes d’Olivier Dall’ Oglio se sont lourdement inclinés sur leur terrain face à Nîmes lors de la 12e journée du championnat de France de football.
 

Par B.L.

Il y a trop de fébrilité
 

C'est la douche froide pour le Dijon FCO qui était plutôt en bonne forme après son match nul ramené de Monaco (2-2) en championnat et sa victoire face à Caen (3-1) lors des 16es de finale de Coupe de la Ligue. 
De nombreux joueurs étaient absents pour cause de blessure, mais personne n'avait imaginé un tel scénario. 

"Nous avons perdu une bataille, mais pas la guerre", a déclaré le coach dijonnais à l’issue de la rencontre qui s’est soldée par un score de 4 à 0 en faveur de Nîmes.

Malgré tous leurs efforts, les joueurs du Dijon FCO n’ont pas réussi à inverser le cours du match.
"Le problème, c'est qu'il y a trop d'erreurs individuelles que nous payons cash. On ne fait pas les efforts tous ensemble au même moment. Il y a trop de fébrilité. Des joueurs ne sont peut-être pas assez armés actuellement pour gérer les émotions. Nous avons besoin de plus de caractère", estime Olivier Dall’ Oglio.


Le match Dijon-Nîmes a très vite tourné à l’avantage des invités.
Dès la 5e minute de jeu, les Nîmois ouvrent la marque avec un but signé Denis Bouanga. Puis, à la 30e minute, Téji Savanier double la mise sur un coup franc. Le calvaire continue lors de la seconde mi-temps quand Denis Bouanga inscrit le troisième but nîmois (65e). C’est Anthony Briançon qui crucifie Dijon en inscrivant un quatrième but pour Nîmes à la 87e minute.
 


"On prend très vite ce premier but sur une erreur individuelle. Puis le second intervient peu de temps après. Psychologiquement, c'est difficile, car en ce moment, nous ne sommes pas bien. C'est embêtant de perdre face à un concurrent direct au maintien", reconnaît l’entraîneur du Dijon FCO.

"J'ai essayé beaucoup de choses. Il y en a d'autres à explorer. On a pas mal de joueurs absents, mais il ne faut pas se chercher d'excuses", conclut Olivier Dall’Oglio.

Bilan de la soirée : Dijon pointe à la 17e place du classement de Ligue 1. De son côté, Nîmes remonte à la 12e place. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : quelle mobilisation samedi en Côte-d'Or ?

Les + Lus