Grand Dijon : les contrôleurs du réseau Divia débrayeront samedi 25 février

La validation des titres de transport est obligatoire quand on entre dans un bus ou dans un tram. Les contrevenants s’exposent à une amende.
La validation des titres de transport est obligatoire quand on entre dans un bus ou dans un tram. Les contrevenants s’exposent à une amende.

Les contrôleurs de Divia « dans leur totalité ont décidé de stopper le travail » samedi 25 février 2017, nous apprend un communiqué de presse de la CGT. Un préavis de grève a été déposé pour 24 heures par la centrale syndicale. Mais il pourrait être reconduit.

Par Maryline Barate

La CGT explique ce mouvement de gève par « de nombreuses agressions lors de ces dernières semaines contre les contrôleurs du réseau Divia avec de lourdes conséquences pour leur santé. » Le communiqué de presse précise que ces agents souhaitent une meilleure reconnaissance de l'évolution de leur métier en passant « du statut d'ouvrier à celui de technicien ».

Ces agents réclament une meilleure reconnaissance de l'évolution de leur métier, dans un climat de plus en plus difficile. Ils ont été victimes de 21 agressions en 2016 et déjà 5 depuis le début de l'année.

Voir le reportage d'Anne Berget et Dalila Iberrakène, avec
  • Olivier (Contrôleur agressé)
  • Frédéric Pissot (Délégué syndical CGT)
  • Laurent Verschelde (Directeur Kéolis Dijon Mobilités)
Grand Dijon : les contrôleurs du réseau Divia débrayeront samedi 25 février
Les contrôleurs de Divia « dans leur totalité ont décidé de stopper le travail » samedi 25 février 2017, nous apprend un communiqué de presse de la CGT. Un préavis de grève a été déposé pour 24 heures par la centrale syndicale. Mais il pourrait être reconduit.


Selon les contrôleurs, ils ont affaire de plus en plus souvent à des contrevenants plus difficiles à gérer, plus agressifs. Cela implique pour les agents « une maîtrise des situations tant pour les désamorcer quand cela est nécessaire que pour dresser les procès verbaux. Cela nécessite également une gestion toute particulière des mineurs (en fugue ou donnant une fausse identité) ou des personnes vulnérables (malades, déséquilibrés mentaux, malades d’alcoolisme ou sous produits stupéfiants.) »

Le préavis de grève sera maintenu pour les prochaines semaines dans l’attente d’une rencontre avec la direction, prévient la CGT.

Sur le même sujet

Bourgogne : pourquoi les agriculteurs bio ont-ils décidé de manifester?

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne