• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grand Dijon : pourquoi les salariés de Divia se mettent-ils en grève ?

La circulation des tramways et bus du réseau Divia sera affectée par le mouvement social du 9 novembre / © Romain Liboz FTV
La circulation des tramways et bus du réseau Divia sera affectée par le mouvement social du 9 novembre / © Romain Liboz FTV

Un mouvement social a débuté le 9 octobre : les salariés de Kéolis, du réseau Divia bus et tram, ont déposé un préavis de grève. Le mouvement a été assez suivi le 2 novembre : près de 50% des salariés se sont déclarés grévistes. Un nouveau mouvement est prévu les 9 et 10 novembre.

Par F.L.

Un mouvement social sur tout le réseau, vendredi 9 et samedi 10 novembre
Selon Frédéric Pissot, secrétaire général CGT des transports publics urbains de voyageurs, les raisons de ce mouvement social sont liées à "une dégradation des conditions de travail". 
En effet, d'après lui, Kéolis, l'employeur des salariés travaillant sur le réseau bus et tram Divia, aurait "mis la pression sur les salariés pour gagner de la productivité, et cette productivité est arrivée à sa limite. Les salariés ne peuvent plus atteindre ces limites et sont à bout.", au point où les conditions de travail et les conditions de sécurité ne sont plus satisfaisantes.
Le préavis de grève déposé par la CGT est valide jusqu'à fin décembre.

Rencontre avec la direction Lundi 12 novembre
Les organisations syndicales ont prévu de rencontrer la direction de Kéolis lundi 12 novembre, une rencontre qui pourrait déboucher sur des négociations et une levée du préavis.

De fortes perturbations à prévoir
Selon Frédéric Pissot, il y a de fortes perturbations à prévoir sur le réseau les 9 et 10 novembre, dans la mesure où "un salarié sur deux fera grève"

L'interview de Frédéric Pissot, secrétaire général CGT 
Divia : les raisons de la grève

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Grégory : Murielle Bolle livre sa vérité

Les + Lus