Cet article date de plus de 3 ans

Un graphiste dijonnais réalise à l'encre ses propres motifs de papier peint

Dans son atelier à Dijon, Franck Pitoiset crée, à l'encre et sur papier, des tapisseries aux motifs, précis et complexes. Mêlant artisanat et modernité, le travail du graphiste s'apparente finalement à la broderie, à créer "des vêtements pour revêtir nos maisons".

Sur son site, Franck Pitoiset propose des papiers peints aux motifs champêtres, détaillés et hauts en couleurs.
Sur son site, Franck Pitoiset propose des papiers peints aux motifs champêtres, détaillés et hauts en couleurs. © Franck Pitoiset
Lorsqu'il n'enseigne pas au lycée Saint-Joseph, Franck Pitoiset se couche sur une grande feuille de papier, rotring à la main. À l'aide de sa pointe très fine, le graphiste trace un motif végétal à l'encre.

À chaque réalisation, rien n'est décidé à l'avance. Le Dijonnais laisse aller son crayon pour créer son gigantesque dessin, qui deviendra à terme un papier peint. Ses motifs lui son inspirés par les milieux champêtres, fascination héritée de ses ancêtres paysans.

Une broderie de lumière


Les encres ainsi réalisées sont scanées puis retravaillées, voire colorisées, sur ordinateur. Le motif est ensuite répété pour obtenir une large bande de papier peint vynile, concrétisée par un imprimeur nantais, ModulImage.

Le graphiste compare son travail à de la "broderie de lumière". Lorsqu'il crée ses collections de "vêtements pour revêtir nos maisons", sa réflexion se rapproche en effet de celle du couturier.

Le reportage de Maryline Barate et Isabelle Rivierre
Intervenants :
durée de la vidéo: 02 min 27
Un graphiste dijonnais réalise à l'encre ses propres motifs de papier peint ©France 3 Bourgogne



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture