Histoires 14-18 : les dessins de Marguerite

Ce carnet de dessins a été remis par les descendants de Marguerite aux Archives Municipales de Dijon. / © France 3 Bourgogne
Ce carnet de dessins a été remis par les descendants de Marguerite aux Archives Municipales de Dijon. / © France 3 Bourgogne

Marguerite avait 8 ans lorsque la Première Guerre mondiale a commencé en 1914. Cette enfant, particulièrement douée pour le dessin, a témoigné à sa façon des conséquences du conflit à l'arrière.  

Par Caroline Jouret


Qui était Marguerite?

Issue d'un milieu social aisé, elle vivait à Paris avant la guerre. Son père était un officier de cavalerie qui n'a pas été mobilisé en 14-18 suite à une mauvaise blessure. Sa mère faisait partie de la grande bourgeoisie.
 / © France 3 Bourgogne
/ © France 3 Bourgogne


Chaque dessin est riche de petits détails

Réfugiée à Dijon avec ses parents pendant toute la durée de la guerre, la petite Marguerite a su capter l'influence que pouvait avoir la guerre sur la vie quotidienne des adultes qui l'entouraient. Chaque dessin est riche de petits détails sur lesquels il faut prendre le temps de s'attarder.

Ainsi cette sortie au parc, près d'un bac à sable: ce sont les personnages présents qu'il faut regarder: un seul homme, un soldat en uniforme parlant avec une jeune fille et une femme endeuillée. De quoi peuvent-ils bien parler? Revient-il du front? Est-il en permission? Le dessin ne le dit pas, mais cent ans après, il nous place en position de spectateurs de cette scène qui pourrait être banale et qui ne l'est pas. Des femmes en noir, des enfants... On est loin du front, mais le deuil, la présence du soldat, l'absence d'homme en civil, reflète bien les particularités liées au temps de guerre.
Les dessins de Marguerite - Archives municipales de Dijon - Dans un parc public pendant la guerre de 14-18: des femmes endeuillées toutes de noir vêtues, seules avec des enfants. Un seul homme: un soldat en uniforme / © France 3 Bourgogne
Les dessins de Marguerite - Archives municipales de Dijon - Dans un parc public pendant la guerre de 14-18: des femmes endeuillées toutes de noir vêtues, seules avec des enfants. Un seul homme: un soldat en uniforme / © France 3 Bourgogne

Ses deux grands frères étaient au front

Un autre dessin: Marguerite avait deux grands frères partis au front. Elle a pu vivre cette scène de nombreuses fois.
Dans cette pièce, dans les pensées de celle qui prépare le colis, le soldat absent prend toute la place... Il est présent par sa photo encadrée, accrochée au mur, près d'un tableau de médailles militaires. Ce sont ainsi des valeurs comme l'honneur, la défense de la patrie, le courage des soldats, qui sont clairement affichées.

Sur la table, un encrier, un porte-plume, des lunettes, une enveloppe et une lettre peut-être pas encore terminée... La lettre apportant les nouvelles de la famille et de l'arrière, était tout aussi attendue par les poilus, que le contenu du colis.  

Les dessins de Marguerite - Archives municipales de Dijon - La préparation du colis pour le poilu. Un moment très particulier pendant lequel toutes les pensées sont tournées vers le grand absent de la famille. / © France 3 Bourgogne
Les dessins de Marguerite - Archives municipales de Dijon - La préparation du colis pour le poilu. Un moment très particulier pendant lequel toutes les pensées sont tournées vers le grand absent de la famille. / © France 3 Bourgogne


Voyez les autres dessins de Marguerite détaillés dans notre diaporama ci-dessous :

Les dessins de Marguerite - Diaporama -

Remerciements:
- Service des Archives municipales de Dijon: Madame Eliane Lochot et Madame Clothilde Tréhorel.
- Monsieur et Madame Deslandres

Histoires 14-18 : Les dessins de Marguerite
Source archives : - Archives de la ville de Dijon - Fonds Bertschz - France 3 - C. Jouret

Les dessins de Marguerite : 
Equipe: Caroline Jouret - Alain Tixier - Jean-Renaud Gacon- Yoann Danjou

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus