La chaine "Mama Shelter" arrive à Dijon

Publié le

Un nouvel hôtel ouvre ses portes à Dijon. Le Mama Shelter accueillera ses premiers clients en juillet prochain. Il fait partie des 5 autres hôtels qui ouvrent cette année. Un chiffre exceptionnel, pour répondre aux touristes toujours plus nombreux dans la ville.

Il ouvrira le 27 juillet. Dans deux mois, l'hôtel "Mama shelter" sera officiellement en service à Dijon. Une première dans une ville "moyenne" pour cette grande chaîne française. "On a toujours pensé que Mama shelter était le chainon manquant de l'hôtellerie à Dijon. C'est quelque chose de différent de ce qui est offert, il y a une atmosphère festive, une décoloration très jeune," assure Christophe Delbecque, responsable développement au Mama Shelter.

Ce dernier estime que l'arrivée de la chaîne dans le centre-ville de la cité des Ducs est bénéfique à la ville. "Ça va attirer des jeunes. Un Mama shelter, ça devient une destination. Les gens se disent : “on va aller à Dijon parce qu’il y a un Mama shelter." La chambre est à partir de 130 euros la nuit. Ses pensionnaires pourront profiter d'une salle de karaoké, un restaurant et un cinéma.

Cinq nouveaux hôtels à Dijon en 2023

À Dijon, l'hôtel Mama shelter est composé de 120 chambres. Il est loin d'être le seul a démarrer. En tout, cinq autres hôtels doivent accueillir leur premier client cette année. Un chiffre exceptionnel, pour une forte demande.

À Valmy, un B&B HOTEL a ouvert en janvier dernier, et ses chambres sont déjà complètes. "Ce week-end est plutôt fort avec 99 chambres de réservées sur 100. On a des touristes diverses et variés, notamment un groupe d'Israelien qui vient visiter la cité de la gastronomie", annonce Hélène Chatillon Gérante B&B HOTEL à Valmy

On a une belle implantation dans cette zone en développement. Notre hôtel prend un taux d’occupation qui avoisine les 50% sur la semaine.  

Hélène Chatillon

Gérante B&B HOTEL à Valmy

Des touristes qui viennent donc du monde entier. "C’est le reflet du dynamisme de la ville. Il y a un grand potentiel, c’est bon pour le tourisme et l’activité touristique. Sur l’été, ce nombre supplémentaire de chambres pourra être absorbé. Mais sur l’hiver, ce sera plus difficile. S'il n'y a pas d’activité supplémentaire, il y aura 700 chambres qui vont se partager le même gâteau", s'inquiète Antoine Muñoz, le directeur général de l'hôtel La Cloche.

L’effet Covid a fait que les Français ont cherché à découvrir la France et donc Dijon. À chaque fois qu’on parle à des clients, ils nous disent : “je ne pensais pas que la ville était si belle”.

Antoine Muñoz

Directeur général de l'hôtel La Cloche

Si le nombre de chambres d'hôtel augmente à Dijon, les hôtels vont vite faire face à un problème. "On va être obligé de se partager le personnel. Il y a une pénurie et ça va être un problème au moment des ouvertures", prévient Antoine Muñoz. En 2022, plus de 200 000 touristes sont venus visiter la capitale bourguignonne.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité