Match nul entre le FC Nantes et le Dijon FCO

Le DFCO et le FC Nantes se sont quittés sur un match nul. / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Le DFCO et le FC Nantes se sont quittés sur un match nul. / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Avec le match nul contre le FC Nantes samedi soir (1-1), le Dijon FCO se positionne à la 11e place du classement de Ligue 1 de football.

Par M. F. avec AFP

Dijon et Nantes se sont quittés sur un match nul (1-1) samedi soir, lors de la 33e journée de Ligue 1.

Pour Dijon, ce point de plus au classement ne change pas grand chose. Onzièmes avec 42 points, les Bourguignons n'ont plus grand chose à craindre ni à espérer.

Les Dijonnais, très diminués (Abeid, Xeka, Balmont, Tavares auquel s'est ajouté Saïd, touché au dos) peuvent d'ailleurs crier à l'injustice, le but de Prejuce Nakoulma, titularisé au sein d'un 4-4-2, étant entaché d'une main involontaire mais bien réelle de son coéquipier, Emiliano Sala (1-0, 33).


Les joueurs d'Olivier Dall'Oglio ont même fait l'essentiel du jeu face à des lignes nantaises trop espacées. Avec la reprise de l'ancien jaune et vert Papy Djilobodji (24) bien sortie par Ciprian Tatarusanu, la frappe de Kwon (37) dans le petit filet et la tête décroisée de Benjamin Jeannot (52), ils se sont créé les meilleures occasions.

Ils auraient même dû bénéficier d'un penalty flagrant pour un tirage de maillot grossier de Chidozie Awaziem (rentré à la place de Diego Carlos, touché à un genou) sur l'excellent Sliti. Autant dire que l'égalisation de Kwon sur une frappe du plat du pied passée sous Tatarusanu (1-1, 61) était des plus logique.

Battus dans les duels, privés de la maîtrise du ballon, sans trop de combinaisons et d'activité de la part des latéraux, avec un Sala complètement cuit physiquement, les Nantais ont pourtant frôlé le hold-up sur une tête piquée de l'Argentin, à la suite d'une accélération de Léo Dubois (81), mais sa tentative est venue mourir sur le poteau, préservant un semblant de morale sportive.

 

Les déclarations

Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Dijon) :
"J'aurais eu les boules de le perdre. J'estime que l'on a fait un bon match. Je suis satisfait de ce nul. La manière dont on a évolué me convient. En termes de jeu, c'est notre meilleure prestation à l'extérieur depuis le début de saison. On a bien sorti le ballon, on l'a bien conservé, il nous a juste manqué en première période la dernière passe. J'ai pris plaisir à voir jouer mon équipe. Un vrai bloc équipe et en même temps suffisamment délié pour sortir le ballon. J'ai senti les joueurs plus libérés, cette légèreté qui vous fait prendre des risques, on a tenté plus de choses et tout le monde s'est mis au diapason. On est en avance sur notre tableau de match, maintenant il n'est pas question de lâcher l'affaire même s'il risque de nous manquer l'effectif. Ça tire un peu (Jeannot souffre des adducteurs)".

Claudio Ranieri (entraîneur du FC Nantes) :
"Ce n'est pas facile de devoir procéder à deux changements rapidement (sorties de Krhin touché au tendon et Diego Carlos au genou gauche). Alors que vous auriez besoin d'en faire, il ne vous en reste plus qu'un... On joue sans confiance. À la fin, je suis content du match nul. Après, quand vos joueurs luttent... Nous avons par exemple fait beaucoup de courses sur les côtés mais jamais donné de bons ballons aux attaquants. J'avais opté pour un 4-4-2, ainsi Sala a un copain (Nakoulma)...  Beaucoup d'équipes sont meilleures que nous et ont plus d'opportunités de décrocher l'Europe mais je dois lutter. Je lutterai jusqu'à la fin !".

Sur le même sujet

Chalon-sur-Saône : le tatouage, une passion indélébile

Près de chez vous

Les + Lus