Municipales 2020 à Dijon : pourquoi les avocats ont déposé leur propre liste ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L. avec AFP
Les avocats sont vent debout contre la réforme des retraites
Les avocats sont vent debout contre la réforme des retraites © Bruno Levesque /IP3 PRESS/MAXPPP

Une nouvelle liste a été déposée en vue des élections municipales des 15 et 22 mars. Elle est composée uniquement d’avocats. C’est une première en France, mais cette initiative pourrait faire école à travers la France. 
 

Une liste baptisée "Nous ne battrons pas en retraite"


Une liste constituée exclusivement d'avocats a été déposée dans la perspective des municipales à Dijon. La liste, qui comprend les noms de 59 avocats, a été déposée en préfecture de Côte-d'Or mardi 18 février 2020. Elle a été baptisée "Nous ne battrons pas en retraite" et a pour but d"éveiller les consciences" contre la réforme des retraites, explique sa tête de liste, Jean-Baptiste Gavignet. 

"On veut interpeller les gens, faire en sorte que les citoyens puissent s'exprimer car tous les citoyens sont concernés", dit-il. 
"L'enjeu, c'est que le débat ait lieu, c'est de créer un canal démocratique : il n'y pas mieux que l'expression démocratique dans les urnes."

La liste dijonnaise ne se fixe pas d'objectif en termes de voix ni de sièges. "Un bon score sera d'éveiller les consciences".

 

 

La réforme des retraites, "un plan social qui ne dit pas son nom"


Cette liste a été créée à l’initiative d’un groupe d'avocats et non par le barreau, déclare Me Gavignet. Elle est apolitique : "On n'a pas de couleur; on a des valeurs".
"On n'a pas de programme à proprement parler", reconnaît Me Gavignet, qui assure qu'il ne s'agit "pas d'un coup de  communication.

Cette liste est née dans le sillage de la réforme des retraites lancée par le gouvernement. Les avocats se battent becs et ongles pour conserver leur régime autonome de retraite. Cela fait maintenant plus de six semaines qu’ils ont lancé un mouvement de grève qui est largement suivi à Dijon.


En lançant leur liste aux municipales, les avocats veulent faire part de leur "indignation face à un plan social qui ne dit pas son nom, d'environ 15 000 avocats".
Selon le Conseil national des barreaux (CNB), qui représente les 70 000 avocats de France, la réforme des retraites provoquera la mort des petits cabinets, car cela va doubler les cotisations retraite (de 14 à 28%) pour ceux qui gagnent moins de 40 000 euros par an.

 

​​​​​​​

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.