Cet article date de plus de 6 ans

Municipales à Dijon : François Rebsamen est donné favori à sa propre succession

Le maire PS de Dijon brigue un troisième mandat aux élections municipales des 23 et 30 mars 2014. Cinq autres candidats se sont lancés eux-aussi dans la course. Un débat réunissant les principales têtes de liste est organisé jeudi 20 mars dans les studios de France 3.

L'hôtel de ville de Dijon
L'hôtel de ville de Dijon
durée de la vidéo: 03 min 58
Muncipales : Listes à Dijon



Un troisième mandat, pour faire quoi ?

François Rebsamen a été élu pour la première fois à la mairie de Dijon en 2001. Il avait été désigné au 2e tour avec 52,14% des voix. Puis, en 2008, il a retrouvé son fauteuil dès le 1er tour avec 56,22% des suffrages.

En 13 années passées à l’hôtel de ville, François Rebsamen a profondément transformé la capitale des ducs de Bourgogne. « La  belle endormie » s’est dotée d’un tramway, rénové son musée des beaux-arts, lancé Dijon Plage, créé de nouvelles zones d’activité économique, attiré un magasin Ikéa et un Zénith, finalisé son contournement routier (Lino), etc. Face à un tel bilan, beaucoup se demandent d’ailleurs : un troisième mandat, pour faire quoi ? 

Mais, pour ses opposants, la gestion du sénateur-maire est loin d’être exempte de critiques. Augmentation des impôts locaux, souscription d’emprunts toxiques, bétonnage de la ville, centre-ville manquant de dynamisme…

La place de la Libération à Dijon
La place de la Libération à Dijon


Cinq challengers  

Cinq autres candidats sont sur les rangs :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique françois rebsamen