• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le nombre de personnes frappées par le mal-logement ne cesse d'augmenter

Selon la Fondation Abbé-Pierre qui a rendu public son rapport annuel ce mardi 31 janvier 2017, le nombre de mal logés ne cesse d'augmenter en France. Les associations dijonnaises, œuvrant dans ce domaine, font le même constat.

Par M. Ba avec AFP

4 millions de mal logés en France


Selon la fondation Abbé-Pierre, près de quatre millions de personnes sont mal logées en France. Elles sont privées de logement personnel ou vivent dans des conditions très difficiles. Ce chiffre grimpe à 12 millions quand on englobe "les personnes fragilisées par rapport au logement", c'est-à-dire des locataires en situations d'impayés, des propriétaires occupant un logement dans une copropriété en difficulté, etc...


Bilan du quinquennat Hollande "en demi-teinte"


Dans son rapport, la fondation Abbé Pierre constate une aggravation de la situation ces dernières années : le nombre de personnes sans domicile par exemple a augmenté de 50% entre 2001 et 2012. L'Insee avance le chiffre de 143.000 de sans-abris en France. Le nombre de personnes contraintes d'être hébergées chez des tiers a grimpé de 19% entre 2002 et 2013. Quant aux personnes en situation de "surpeuplement accentué" - en l'occurrence lorsqu'il manque deux pièces ou plus au logement -, ces situations ont augmenté de 17% entre 2006 et 2013. La Fondation Abbé Pierre regrette également le "bond spectaculaire" des expulsions locatives avec le concours de la force publique qui ont grimpé de 24% en 2015.


Parmi les points positifs du quinquennat de François Hollande, la fondation Abbé Pierre cite notamment l'encadrement des loyers qu'il est "indispensable de renforcer" ou la loi sur la transition énergétique.

Quelle est la situation à Dijon ?


A Dijon, des familles connaissent également cette précarité vis-à-vis du logement. Malgré tous leurs efforts, les associations caritatives constatent que de plus en plus de personnes vivent dans la rue ou dans des logements insalubres. La précarité énergétique est également devenu un problème récurrent. Gabriel Talon et Romain Liboz ont rencontré un couple qui, accompagné par les Compagnons d'Emmaüs, a pu s'installer dans une petite maison. Le début d'une nouvelle vie !

Le reportage Gabriel Talon et Romain Liboz avec :
  • Michel Windel
  • Claudine Vignon, intervenante sociale à Emmaus
  • Pierre Belin, responsable communication Habitat et humanisme
Le nombre de personnes frappées par le mal-logement ne cesse d'augmenter
Selon la Fondation Abbé-Pierre qui a rendu public son rapport annuel ce mardi 31 janvier 2017, le nombre de mal logés ne cesse d'augmenter en France. Les associations dijonnaises, œuvrant dans ce domaine, font le même constat.



A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus