Cet article date de plus de 5 ans

Les polices municipales du Grand Dijon s'équipent en caméras piéton

Après Longvic en Mai dernier, les autres polices municipales du Grand Dijon font le choix d'équiper leurs agents avec des caméras "piéton", un outil qui permet de lever tout doute en cas d'intervention un peu "tendue".
La caméra est un tout petit boîtier attaché à la veste des agents de police municipale
La caméra est un tout petit boîtier attaché à la veste des agents de police municipale © FTV

Marsannay-la-Côte, plus d'un an d'utilisation

Les agents de Police Municipale de Marsannay-la-Côte utilisent les caméras piéton depuis plus d'un an. 
Le petit boîtier s'ajoute à leur équipement réglementaire : matraque, gilet pare-balles.
La caméra ne filme pas en permanence, mais dans des conditions très particulières.

Un outil "gagnant-gagnant"

L'enregistrement vidéo permet de décrisper certaines interventions tendues, car, à partir du moment où l'agent annonce qu'il va filmer, cela apaise instantanément les esprits un peu échauffés.
De plus, cela permet aux agents de se trouver plus protégés, et dissuade tout comportement violent à leur encontre.

Vide juridique

Dans la mesure où ces caméras sont utilisées sur la voie publique, aucun recours ne peut être fait pour atteinte à la vie privée. Cette absence de cadre juridique permet l'utilisation sans limitation. 

Une sécurité supplémentaire, qui ne remplace pas une arme

Si l'investissement demeure raisonnable (de 200 à 500 euros par caméra), certains agents réclament toujours l'autorisation de porter une arme à feu.

Le reportage d'Anne Berger et Baptiste Cogitore

Intervenants :
durée de la vidéo: 01 min 50
Caméras piétons police municipale


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société