Pourquoi un appel à la grève nationale du chômage est-il lancé ?

Dans la Nièvre en 2015. / © JC Tardivon / Maxppp
Dans la Nièvre en 2015. / © JC Tardivon / Maxppp

L’association ATD Quart Monde appelle à la grève du chômage jeudi 7 novembre 2019. En quoi consiste cette grève ? On vous explique ça.
 

Par B.L.

Pourquoi faire la grève du chômage ?

La grève du chômage a pour but de revendiquer le droit à l’emploi pour tous inscrit dans la Constitution française.

Parce que l’on a pas tout essayé contre le chômage de longue durée! Ce ne sont ni les compétences, ni l’argent qui manque. ATD Quart Monde
 

-Personne n’est inemployable. Toutes celles et tous ceux qui sont durablement privés d’emploi ont des savoir-faire et des compétences.

-Ce n’est pas le travail qui manque, puisque de nombreux besoins de la société ne sont pas satisfaits.

-Ce n’est pas l’argent qui manque, puisque chaque année le chômage de longue durée entraîne de nombreuses dépenses et manques à gagner que la collectivité prend en charge.

 
 

En quoi consiste la grève du chômage ? 

"De la même manière que des salariés mécontents de leurs conditions de travail cessent leur activité, des citoyens qui protestent contre la privation d’emploi entament une grève du chômage", explique ATD Quart Monde.

Ce jour-là, les participants à la grève du chômage effectuent des travaux utiles pour la société, mais non réalisés comme par exemple le ramassage de recyclables, la création d'un jardin partagé, d'un circuit touristique, etc. Cela met en lumière diverses actions essentielles au développement du territoire qui permettent d’améliorer la vie (sur le plan économique, écologique, sociale, culturelle, civique…)

En Bourgogne, des actions sont prévues à Tournus et dans la région de Cluny, en Saône-et-Loire.


  

Comment lutter efficacement contre le chômage ? 


L’association ATD Quart Monde, qui lutte contre la pauvreté et les exclusions, est à l’origine de l’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée.
Ce dispositif a été lancé en 2017 grâce à une proposition de loi portée par l’ancien député de Côte-d’Or Laurent Grandguillaume. Il est testé notamment à Prémery, dans la Nièvre.

L’idée est de donner à des chômeurs des emplois en CDI dans le secteur de l'économie sociale et solidaire et cela sans concurrencer des activités existantes (artisans, agriculteurs, commerçants, associations...). Ces emplois sont financés par l’argent utilisé pour les indemnités de chômage.

Après deux ans d'expérimentation, 800 CDI avaient déjà été créés. Un peu partout en France, de nombreux territoires sont intéressés par ce dispositif. L'expérience "zéro chômeur longue durée" devrait faire l'objet d'une nouvelle loi fin 2019 ou début 2020 pour être étendue à de nouvelles zones.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus