"Racontez vos souvenirs de vacances !" : des résidents d'un Ehpad témoignent

En ces temps caniculaires, nous nous sommes tournés vers ceux qui ne peuvent plus partir en vacances. Nous sommes allés rencontrer des pensionnaires d'un Ehpad de Dijon pour qu'ils évoquent leurs plus beaux souvenirs de vacances.

Les résidents rencontrés à l'Ehpad évoquent successivement leurs meilleurs souvenirs de vacances.

Des résidents évoquent leurs souvenirs

Comme Jeanine (91 ans) qui raconte qu'en 1947, elle avait alors 15 ans, et dans le journal local, elle lit un article sur les auberges de jeunesse "qui recherchaient des jeunes pour partir dans les Hautes-Alpes à Trévoux, pour faire ce qu'ils appelaient une caravane, c'est-à-dire un séjour collectif. Cela m'a séduite, j'ai dû me bagarrer avec mes parents. Je n'avais que 15 ans et les auberges de jeunesse, c'était la mixité, ce qui faisait peur." 

"Quand je suis arrivée par le bus, la montagne, cela a été un éblouissement, ça a été aussi la découverte de la mixité et de la vie en communauté. C'est un univers complètement inconnu ! Le séjour s'est passé formidablement bien !"

Pierre (97 ans) résume ses vacances : "avec ma femme et les enfants, on étaient basés à Evian. On allait grimper à Chamonix et compagnie, on aimait ça... Beaucoup ! La montagne, c'était tout !"

Renée (89 ans) montre un cliché en noir et blanc. On la voit, juchée avec un groupe de personnes, en au sommet montagneux : "c'était une ascension dans le massif du Pelvoux. J'avais peut-être 18 ou 20 ans. J'ai vu le paysage tout autour, c'était la fin des vacances que l'on passait en famille avec mes parents. Le clou de mes vacances. Même maintenant, je me dis que, évidemment, je serais capable de le refaire, mais ça fait rien, ça reste un bon souvenir !"

Huguette (83 ans), quant à elle, c'était plutôt l'absence de vacances : "nous faisions partie d'une famille nombreuse, nous ne partions pas en vacances, les vacances, elles étaient à la maison, et c'étaient les voisins qui venaient chez nous. On jouait à la marelle, on jouait à la corde à sauter, on jouait à 1,2,3 soleil...! De toute façon, le bonheur, c'est des petites choses, donc, il faut savoir les saisir !"

Des souvenirs gravés à jamais

Se replonger dans les souvenirs, c'est le moyen pour ces résidents de pouvoir s'évader. Par exmple, Jeanine, avec son album de photos sur les genoux, dit : "on regarde souvent les photos, parfois, ça fait mal. On vit dans les souvenirs ! Ce souvenir-là est particulièrement marquant, parce que c'était la découverte."

Pierre nous montre une autre photo d'un jeune homme dans les montagnes : "j'aimerais bien être à la place de ce monsieur, mais enfin, je crois que c'est moi ! J'en ai fait des grimpettes !" dit-il dans un rire.

Pour Renée, les bons souvenirs de vacances sont familiaux : "c'est ce qui prime dans les vacances, c'est qu'on se retrouve tous en famille quand même !"

Huguette, quant à elle, dit de façon amusée : "je ne rumine pas mes vacances ! De toute façon, je suis toujours en vacances, puisque je suis à la retraite !"