Recours contre la Cité de la gastronomie à Dijon : François Rebsamen contre-attaque

Deux mois après le lancement du projet, la Cité de la gastronomie et du vin de Dijon fait l'objet d'un nouveau recours. Le maire socialiste, François Rebsamen a donc décidé de passer à la contre-attaque. Il estime que ce recours met en danger l'économie locale.

Par Christophe Tarrisse

Il y a un peu plus de deux mois, la Cité de la gastronomie et du vin était officiellement lancée à Dijon. Mais le projet, dont les premiers éléments devraient être livrés fin 2018, pourrait bien être retardé à cause d'un nouveau recours déposé par Emmanuel Bichot, un conseiller municipal d'opposition, devant le tribunal administratif.

Ce jeudi 21 avril, le maire de Dijon, François Rebsamen, contre-attaque : il a convié les représentants consulaires et les chefs d'entreprises de l'agglomération pour les alerter du danger de ce recours pour l'économie locale.

Ce recours se rajoute à un autre pas encore jugé. Celui du groupe Seger, évincé fin 2014 de la réalisation de la future cité de la Gastronomie au profit du groupe Eiffage.

Voir le reportage d'Anne Berger et Li Jie avec : François Rebsamen (Maire de Dijon (PS)), Xavier Mirepoix (Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte-d'Or), Vincent Martin (Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics), Emmanuel Bichot (Conseiller municipal d'opposition (LR). Groupe Agir pour Dijon) 

Recours contre la Cité de la gastronomie à Dijon : François Rebsamen contre-attaque
Deux mois après le lancement du projet, la Cité de la gastronomie et du vin de Dijon fait l'objet d'un nouveau recours. Le maire socialiste, François Rebsamen a donc décidé de passer à la contre-attaque. Il estime que ce recours met en danger l'économie locale.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus