Rencontres cinématographiques de Dijon : quel nouveau modèle pour le cinéma et de l’audiovisuel?

Les Rencontres cinématographiques de Dijon ont lieu chaque automne dans la capitale des ducs de Bourgogne, comme ici en 2018. / © CLARA DUMONT
Les Rencontres cinématographiques de Dijon ont lieu chaque automne dans la capitale des ducs de Bourgogne, comme ici en 2018. / © CLARA DUMONT

Comme chaque année, Dijon accueille les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel pour trois jours d’échanges et de débats. Face aux profondes mutations de ces secteurs, comment inventer un nouveau modèle ? C’est tout l’enjeu des Rencontres cinématographiques 2019.
 

Par B.L.

A quoi servent les Rencontres cinématographiques de Dijon ?

Les Rencontres cinématographiques de Dijon ont lieu du mercredi 6 au vendredi 8 novembre 2019.
Cette année, elles sont co-présidées par les réalisateurs Jeanne Herry et Cédric Klapisch.

C’est un rendez-vous incontournable pour les auteurs, réalisateurs, producteurs, distributeurs de films, responsables de chaînes de télévision et diffuseurs...
Tous ces acteurs vont partager leurs visions à l’heure où le numérique bouleverse la donne. Comment relever le défi des évolutions technologiques et des usages ? Comment assurer le financement de la création culturelle et de l’audiovisuel public ? Quelle réforme pour le CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée)? Quid des règles de diffusion des œuvres ou encore du combat du droit d’auteur face à la notion de copyright ? Ce sont là quelques-uns des thèmes qui seront abordés lors des débats qui s’annoncent animés.
 

 

Qui participe aux Rencontres cinématographiques de Dijon ?

De nombreuses personnalités sont attendues à ces Rencontres cinématographiques organisées par l’ARP (la société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs).

Outre Franck Riester, ministre de la Culture, il y aura notamment Delphine Ernotte-Cunci, présidente de France Télévisions ; Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6 ; Régine Hatchondo, directrice générale d’Arte France ; Marie-Laure Daridan, directrice des affaires publiques France de Netflix ; David Kessler, directeur d’Orange Content ; Roch-Olivier Maistre, président du CSA ; etc

 

 

Quels sont les débats programmés?

Plusieurs débats auront lieu au Grand-Théâtre de Dijon. L'entrée est libre dans la limite des places disponibles, précisent les organisateurs.

Jeudi 7 novembre
- 9h30 : Audiovisuel public : quelles missions, quel financement ?
- 14h30 : Loi audiovisuelle : la France, toujours pays de la culture ?
- 17h15 : Discours de Franck Riester, ministre de la Culture

Vendredi 8 novembre
- 9h30 : De nouveaux enjeux, de nouvelles missions pour le CNC ?
-14h30 : Quelle place aujourd'hui pour le désir de cinéma ?

 

 

Quel est le programme des projections ?

Plusieurs projections sont organisées en avant-première durant les Rencontres cinématographiques de Dijon. Cinq films sont à l’affiche :

-Chanson douce, de Lucie Borleteau

-Les Éblouis, de Sarah Suco

-Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part, d’Arnaud Viard

-Notre Dame, de Valérie Donzelli

-Seules les bêtes, de Dominik Moll


Les projections ont lieu dans les cinémas de Dijon (Olympia, Darcy et Eldorado). Pour assister gratuitement à ces séances, il faut retirer des cartons d'invitation (dans la limite des places disponibles) à partir du lundi 4 novembre 2019. Pour cela, rendez-vous au bureau d’accueil des Rencontres Cinématographiques, situé à l’Hôtel de Vogüe, 8 rue de la Chouette

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus