Réveillon de la Saint-Sylvestre : se faire plaisir malgré la menace du virus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Arnaud Lefevre

C’est l’invité que nous espérons tous éviter à la table du réveillon : nom de code covid omicron ! Pour autant, pas question de rayer du calendrier le passage à la nouvelle année. Au centre-ville de Dijon, ce matin, les clients préparaient leur soirée en petit comité.

Entre les annulations de soirées dansantes et la crainte de foyers de contamination dans de grandes fêtes entre amis, notre réveillon de la Saint-Sylvestre s'annonce calme. Les commerçants des halles de Dijon en profitent. Leurs clients n'ont pas forcément réduit le budget. A table, ce soir, il y aura de bonnes choses, cuisinées à la maison ou achetées chez les traiteurs et restaurants qui proposent des plats à emporter. Nous vous avons demandé votre programme et votre menu du soir.

Nous serons 3… et demi !  

Pour Juliette, enceinte, la préoccupation de cette fin d’année était de limiter les risques « Je veux éviter d’être positive avant l’accouchement imminent, je ne me vois pas être isolée à la maternité, ce ne serait vraiment pas cool ». Elle n’a donc rien prévu de spécial, ce sera en famille, « à 3 et demi ! ». Le couple est triplement vacciné. Au menu, confit de canard, des courses faites au marché pour profiter de bons produits de la région.

Soirée en petit comité aussi pour Tiphaine, « juste en famille, avec mes parents nous serons 6 dont 2 enfants et c’est maman qui cuisine ! »

Chez Camille, en revanche, le menu pour les 5 convives a été sous-traité à un restaurant, des plats à emporter choisis par chacun en amont.    

Tout le monde est négatif, nous on est très positifs !  

Eric, avant des retrouvailles entre amis

C’est le mot d’ordre d’Eric, croisé avec des amis les bras chargés de plats cuisinés. « Il y a du chevreuil, de la lotte, du magret, de l’omble chevalier, un peu de tout. Nous serons 17 dans une maison louée du côté de Longchamp. Nous nous retrouvons entre amis de 30 ans ».

Ces retrouvailles ont déjà été différées pour cause de covid. Alors tous se sont faits testés 24 heures avant. Une partie travaille d’ailleurs dans le milieu médical, pas question de prendre des risques.

Rodolphe, lui, quitte le marché avec son plateau apéro pour la soirée raclette à 10 personnes. « Là, on doit aller se faire tester. Pour le moment on n’est pas encore certains de faire le réveillon. Ce serait dommage, on a réussi à se débarrasser des enfants, on a trouvé quelqu’un pour les garder ! »  

Petites commandes, mais produits de qualité

Il est à peine 11 heures et déjà les noix de Saint-Jacques ont disparu dans la poissonnerie de Cécile Miressi. « Les gens commandent en moins grande quantité, pour 4 à 6 personnes, mais ils se font plaisir quand même, dans le respect du protocole ». Les ventes sont bonnes pour les produits de fête traditionnels comme le saumon fumé ou les crevettes royales. 

Même satisfaction à ce stand de volailles où il ne reste plus grand-chose. « Nous avons eu sensiblement les mêmes commandes que l’an dernier » assure Virginie Thomassin. « Des dindes et chapons, mais pour 6/8 personnes, pas plus ».   Du bon au menu, en bonne compagnie.

Et une autre satisfaction pour beaucoup, que cette année se termine !