Sécheresse : Dijon demande l'état de catastrophe naturelle

Mercredi 7 octobre, le maire de Dijon a annoncé avoir demandé la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle sur la commune après la sécheresse de l'été. François Rebsamen invite les habitants ayant subi des dommages à se faire connaître en mairie. 

La mairie de Dijon demande à ce que l'état de catastrophe naturelle soit reconnu sur la commune, pour que les dommages occasionnés par la sécheresse de cet été soient pris en considération.
La mairie de Dijon demande à ce que l'état de catastrophe naturelle soit reconnu sur la commune, pour que les dommages occasionnés par la sécheresse de cet été soient pris en considération. © Noël Mathey / Maxppp
La capitale bourguignonne, comme l'ensemble du département de Côte-d'Or, a durement souffert de la sécheresse cet été. Le maire François Rebsamen a ainsi demandé à ce que l'Etat reconnaisse l'état de catastrophe naturelle sur la commune de Dijon.

"Nous avons connu cet été une nouvelle sécheresse et certains habitants de notre ville ont pu constater des dégâts sur leurs habitations. C’est pourquoi, j’ai pris la décision de saisir les services de l’État afin que l’état de catastrophe naturelle soit reconnu sur la commune de Dijon. Je souhaite vivement que ce dossier puisse obtenir une suite favorable de la part de l’État afin que les dommages occasionnés soient pris en considération", indique-t-il dans un communiqué, mercredi 7 octobre. 

Dans l'attente d'un retour, François Rebsamen invite les Dijonnais "dont les habitations ont subi des dommages à se faire connaître par courrier adressé à la mairie de Dijon", tout en en précisant "la nature des désordres constatés et en joignant des photographies". Le sinistre doit au préalable être déclaré auprès de l'assureur. 

En 2019, suite aux fortes sécheresses, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour 184 communes en Bourgogne.

 
Le courrier doit être envoyé à cette adresse :
service sécurité civile, circulation coordination – CS 73310 – 21033 Dijon cedex
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo environnement