Cet article date de plus de 5 ans

Où sera le siège de la région BFC ? une nouvelle concertation est organisée

Où sera situé le chef-lieu de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté et où sera implanté l'hôtel de région ? Face à la polémique grandissante, la présidente Marie-Guite Dufay organise une rencontre entre les maires de Dijon et Besançon samedi 28 mai.
C’est le 24 juin 2016 que les élus régionaux doivent préciser l'avis du conseil régional sur le chef-lieu définitif de la région Bourgogne Franche-Comté, qui sera arrêté par le gouvernement. Les élus doivent aussi décider de l'emplacement de l'hôtel de région, du lieu de réunion des assemblées et de l'implantation des services.

Ces sujets suscitent une tension de plus en plus vive entre certains élus des deux régions et notamment entre les maires socialistes de Dijon et Besançon. Certains Bourguignons refusent l’idée que le chef-lieu de la région Bourgogne Franche-Comté soit attribué à Besançon. Quant aux Francs-Comtois,  qui craignent de se voir dominés par leurs voisins bourguignons, ils revendiquent que le siège administratif de la Région soit installé à Besançon.

Il faut rappeler que la loi NOTRe prévoit que la ville qui accueille la préfecture de Région (c'est-à-dire Dijon)  ne soit pas aussi le siège du conseil régional, sauf si les 3/5es des élus se mettent d’accord en ce sens.

La présidente PS Marie-Guite Dufay, qui ne cache pas sa préférence pour Besançon, poursuit ses consultations. C’est dans ce cadre qu’elle rencontre les maires des villes de Besançon et de Dijon samedi 28 mai. "A l’aune de cet échange, elle réunira à nouveau les membres de sa majorité en début de semaine. À l’issue de ces rencontres, la présidente de région prendra sa décision sur la proposition qu'elle fera à l’assemblée plénière du 24 juin 2016. Cette décision sera communiquée d'ici la fin du mois", indique un communiqué de la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté.

"Il ne faut pas qu’elle oublie que sa majorité n’est que de 51 voix contre 49 pour l’opposition… elle doit veiller à ce que tout le monde se serre les coudes", rappelle un des membres de la majorité régionale. La concertation s'annonce difficile !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région bourgogne franche-comté politique fusion des régions réforme territoriale françois rebsamen marie-guite dufay parti socialiste