#studio3 : Manila Haze, la pop groovy qui dissipe la brume

Publié le
Écrit par Tiphaine Pfeiffer .

La pop de Manila Haze marie guitare rock et synthés endiablés. Un parfum d'années 80 réjouissant.

Un titre après l'autre, Manila Haze sème ses morceaux acidulés sur les réseaux sociaux depuis un an. Ces airs pop mettent l'eau à la bouche. Sans surprise, les cinq musiciens dijonnais voient la musique comme un savant cocktail où chaque instrument doit être dosé avec un soin méticuleux.

Il y a d'abord la voix, acidulée et pop de Gaëtan, à l'origine du groupe. La batterie de Thomas et les solos de guitare de Jérôme apportent une saveur rock. Les claviers omniprésents de Johan jonglent entre les styles (Mélotron, Prophète, Rhodes). A la basse, Randy complète le quintet. Une touche finale jazzy imprègne les chansons. "Nous sommes très pointilleux" confirme le chanteur Gaëtan Billier.

On cherche un son propre à Manila Haze, en utilisant différents ingrédients qu'on va retrouver dans d'autres musiques, chez d'autres artistes mais on réfléchit énormément à ce travail de texture.

Gaëtan Billier, chanteur de Manila Haze

Horizon groove

Parmi ses idoles, Gaëtan cite sans hésiter Prince et Mickael Jackson. Le son des années 70 et 80 imprègne la musique de Manila Haze. "Parmi les musiciens actuels, on peut penser à Jamiroquaï, Thundercat, Louis Cole même si on n'est pas sur la même grille. Ce sont des artistes qui sont dans nos playlists" assure Gaëtan.

Pendant un an de travail en studio, les Dijonnais ont travaillé leur identité sonore et visuelle, tout en rose et violet. Ils commencent désormais à jouer en live et seront en résidence en octobre à la salle de musiques actuelles de Dijon, La Vapeur.

L'amour sous la brume

Manila Haze est un nom qui fleure bon l'exotisme mais il ne faut pas s'y tromper. Tout est une affaire de sentiments : "Je suis allé à Manille il y a quelques années et la ville est recouverte de brume, le haze. On ne voit pas vraiment Manille quand on arrive. La ville est recouverte par la pollution urbaine. Sous cette pollution se cache toute la palette des sentiments humains. Nous, justement, c'est sous cette musique qui t'enveloppe, qu'on essaie de mettre des vrais propos." 

Manila Haze n'a pas son pareil pour chanter l'amour : amour filial (Mommy) ou coup de foudre amoureux (The trap). Le groupe qui produit énormément de maquettes proposera trois nouveaux titres d'ici la fin de l'année 2022.L'album n'est pas à l'ordre du jour. Pour entretenir la flamme, Manila Haze préfère distiller les titres un par un sur les réseaux sociaux. Des titres à ajouter à votre playlist #studio3.

▶ Découvrez d'autres artistes sur le plateau d'#studio3

#studio3 a été réalisé par les équipes de France 3 Bourgogne :

  • Mise en images : Cyrille Fouquin
  • Techniciens vidéo : Vincent Chapuis, Jean-Renaud Gacon et Cédric Torelli
  • Son : Nicolas Tupinier et Pascal Di Betta
  • Lumières : Jean Picard
  • Cadreurs : Jean-Philippe Beulaygue et Jean-Christophe Leduc
  • Scripte : Marjorie Dolezal
  • Infographie : Emmanuel Picaut
  • Montage : Valérie Jonnet
  • Journaliste : Tiphaine Pfeiffer
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité