• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La Toussaint : les personnes âgées face à la difficulté du transport

Le cimetière Les Péjoces, à Dijon, le 31 octobre 2017
Le cimetière Les Péjoces, à Dijon, le 31 octobre 2017

Faute de pouvoir se déplacer facilement, de nombreuses personnes âgées renoncent à aller fleurir les tombes à l'occasion de la Toussaint. Mais des services personnalisés existent.

Par Valentin Chatelier

Ils sont chaque année nombreux à se rendre dans les cimetières à la Toussaint. Mais certains ne peuvent plus y aller, notamment parmi les personnes âgées.

"On a toujours le désir, mais il faut se faire une raison, on n'a pas les moyens de déplacement", regrette Louise, pensionnaire de la maison de retraite "Les Opalines", à Hauteville-Lès-Dijon. Yvonne explique de son côté ne plus pouvoir marcher, ni conduire. Impossible donc de rendre visite aux disparus sans l'aide de ses enfants.

Jeannine, une autre pensionnaire de la maison de retraite, déplore cette situation.
 

C'est un manque. Comme il n'y avait que moi qui y allait, je sais que les tombes vont être dans un état épouvantable

 

Des solutions existent


Des associations s'organisent pour aider les personnes âgées à venir fleurir les tombes. C'est le cas de l'Auxois Nord Services. "On a un peu plus de demandes, mais ça reste timide quand même pour les tombes", fait remarquer Patricia, salariée de l'association.

Monique et Bernard, qui approchent des 80 ans, ont utilisé ce service pour se rendre au cimetière les Préjoces, à Dijon. "Pour nous c'est loin, mais tous les ans on vient, c'est comme une obligation", résume Bernard, qui n'ose plus prendre la voiture. Une aide qui leur permet ainsi d'aller fleurir et entretenir les tombes de leurs proches.

 

La Toussaint : les personnes âgées face à la difficulté du transport

Un reportage de Isabelle RIVIERRE, Maéva DAMOY et Patrick JOUANIN avec
Jeannine, pensionnaire de la maison de retraite "Les Opalines"
Yvonne, pensionnaire de la maison de retraite "Les Opalines"
Louise, pensionnaire de la maison de retraite "Les Opalines"
Bernard, retraité
Patricia, salariée de l'ANS (Auxois Nord Services)

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus