• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bourgogne-Franche-Comté : la vague de beau temps fait-elle prendre conscience du réchauffement climatique ?

La vague de beau temps entre dans sa deuxième semaine. Les températures continuent leur hausse : jusqu'à 18° attendus mardi 26 février 2019 en Bourgogne. Ce phénomène n'est pas inédit. Mais pour certains, il est l'occasion d'une prise de conscience sur le réchauffement climatique.

Par C.R.

Des maximales dignes d'un mois d'avril

Un temps sec et ensoleillé, avec des températures très douces l'après-midi : la situation est la même chaque jour depuis le 10 février, grâce à un anticyclone bien calé sur le pays et qui laisse remonter de l'air en provenance du Maroc. Les nuits restent froides et les températures font le grand écart en journée, avec des maximales équivalentes à celles d’un mois d’avril.

Ce phénomène n'est pas rare en février selon les métérologues, il revient tous les dix ans en moyenne. Ce qui caractérise cette vague de beau temps, ce ne sont pas ses températures - peu de records devraient être battus - mais sa durée, deux semaines au moins : les premières pluies ne sont pas attendues avant le jeudi 28 février.
 


Un signe du réchauffement ?
Ce beau temps en février n'est pas rare, il a régulièrement été constaté depuis que les relevés météo existent. Il ne faut donc pas y voir une conséquence directe du réchauffement climatique.

Il peut en revanche provoquer une inquiétude et des interrogations : certains ressentent cette vague de douceur comme anormale et pensent que le phénomène va se reproduire avec une fréquence accélérée.

 
Le printemps en février

Le reportage de Charles Behr, Veit Blümlhuber et Laurence Crotet-Beudet
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Digoin : un repreneur pour la faïencerie

Les + Lus