• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La Vallée de la gastronomie, une nouvelle route touristique de Dijon à Marseille

Comment développer le tourisme gastronomique ?
Comment développer le tourisme gastronomique ?

Trois régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte d’Azur) ont lancé la Vallée de la gastronomie : une nouvelle destination touristique autour de la bonne chère. L’itinéraire propose des haltes gourmandes dans des caves, restaurants...
 

Par B.L.

La Vallée de la gastronomie c’est quoi ?

Avant la généralisation des autoroutes, les routes nationales 6 et 7 étaient célèbres pour leurs embouteillages à l’occasion des départs en vacances vers le sud. Mais, ces axes routiers étaient aussi réputéd toute l’année pour leurs haltes gourmandes dans les restaurants du coin. C’est cet art de vivre que la Vallée de la gastronomie propose de retrouver.

 
La Vallée de la gastronomie, environ 500 kilomètres dédiés à la bonne chère / © La Vallée de la gastronomie
La Vallée de la gastronomie, environ 500 kilomètres dédiés à la bonne chère / © La Vallée de la gastronomie



Un itinéraire a été spécialement conçu pour les touristes français et étrangers avec des haltes dans des restaurants pour déguster des spécialités régionales. L’offre comprend aussi des visites de caves et de domaines viticoles pour découvrir les vins de Bourgogne et du Beaujolais; la découverte de marchés et de producteurs de fromages, de fruits, de légumes…

Sans oublier des arrêts pour découvrir la fabrication de produits locaux : à la Moutarderie Fallot à Beaune, à la cité du chocolat Valrhona à Tain-L’Hermitage, etc.


 
 

Quel est l’objectif de la Vallée de la gastronomie ?

Unir ses forces pour attirer davantage de visiteurs : c’est l’objectif des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Provence-Alpes-Côte d’Azur qui veulent développer le "slow tourisme gastronomique" générateur de ressources économiques importantes. Un concept qui rejoint celui des cités de la gastronomie de Lyon et de Dijon.


Un comité d’agrément de la Vallée de la Gastronomie a été mis en place : les professionnels qui veulent rejoindre la Vallée de la gastronomie doivent proposer « une expérience remarquable » afin de « susciter chez le visiteur des émotions positives qui lui donnent envie de raconter ses souvenirs ». Plusieurs restaurants et caves de Bourgogne ont déjà été retenus.

 

 

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus