Vie quotidienne : comment supprimer le plastique ?

Cotons-tiges bambou et pailles en inox / © Grégory Adnot
Cotons-tiges bambou et pailles en inox / © Grégory Adnot

Cotons-tiges, couverts jetables et touillettes en plastiques seront interdits dès le 1er janvier 2020. Mais le pastique est partout : petits conseils pour se débarrasser de tous les emballages.

Par Tiphaine Pfeiffer

Une mer de plastique à Bali, des pailles dans le nez des tortues, des montagnes de déchets...

Partout,  les consciences s'éveillent : les 300 millions de tonne de plastique produites dans le monde chaque année ravagent notre environnement.
Cinq continents de plastiques sont en formation. Celui qui dérive dans le Pacifique Su fait cinq fois la taille de la France... Comment mettre fin à cette problématique ?

A son niveau, il faut déjà supprimer autant que possible les emballages du quotidien en plastique.

Dans la cuisine

Adieu aux bouteilles d'eau !

Une solution existe : boire de l'eau du robinet et utiliser des carafes et des gourdes en inox lorsque l'on quitte son domicile.
L'inox permet de tranporter du chaud et du froid.
 
Des boîtes en inox pour remplacer le plastique / © Grégory Adnot
Des boîtes en inox pour remplacer le plastique / © Grégory Adnot


Pour stocker des produits alimentaires, il est aussi temps de remplacer progressivement ses boîtes en plastique si l'on en croit les dernières études scientifiques qui estiment qu'au contact de la chaleur, des résodus de plastique imprègne la nourriture.
"Le verre est idéal pour réchauffer, mettre au frigo et congeler " comme l'explique Céline Descoins du magasin Day by day qui vend des produits en vrac.


Pour aller plus loin dans le "zéro déchet", il faut évidemment supprimer tous les emballages jetables de type papier d'alu, films plastiques, etc.

Des alternatives existent, comme des recouvre-bols en tissus qui évitent à la nourriture de sécher et aux odeurs de se répendre dans le réfrigérateur. 
"Il y a aussi des alternatives nouvelles : c’est un morceau de tissu enduit de cire d’abeille. Cela se moule exactement comme du papier alu.
L’avantage, c’est qu’on peut le mettre au contact alimentaire donc on peut emballer directement son sandwich dedans. Cela se lave à l'eau froide savonneuse."

 
Beewrap, couvre-pot en tissu couvert de cire d'abeille / © Grégory Adnot
Beewrap, couvre-pot en tissu couvert de cire d'abeille / © Grégory Adnot
 

Dans la salle de bain

Plastique et cosmétique semblent indissociables.

Pourtant, vous pouvez faire place nette dans la salle de bain en remplaçant tous vos produits de beauté.
Shampoing, dentifrice, déodorant et même mousse à raser…  existent en version solide, sans emballage.
 
Dentifrice solide / © Grégory Adnot
Dentifrice solide / © Grégory Adnot


Une fois passée la surprise, les consommateurs retrouvent les sensations qu'ils connaissent car les produits moussent et ont du goût ou du parfum.

"Vous avez l’économie de l’emballage déjà et on est dans la slow cosmétique de la cosmétique fait avec des produits naturels qui ont un faible impact environnemental" ajoute Céline Descoing.

Il est aussi possible de remplacer les éponges, le coton jetable, les brosses à dents, etc.
 
Carré à démaquiller en bambou et coton / © Grégory Adnot
Carré à démaquiller en bambou et coton / © Grégory Adnot
 

Produits bannis

Cotons-tiges, couverts jetables et pailles seront interdit dès le 1er janvier 2020.

Ces produits ne sont pas indispensables mais, si vraiment ils vous manquent, vous pouvez investir dans les mêmes ustensiles en bambou ou en inox.
Les pailles sont vendues avec des petits goupillons.
Plus cher, ils pourront toutefois être emmenés partout, sans s'user.
 
Pailles en inox et cotons-tiges en bambou / © Grégory Adnot
Pailles en inox et cotons-tiges en bambou / © Grégory Adnot

Cela permettra peut-être de diminuer le nombre de déchets ramassés chaque année sur les plages françaises.


Reportage de Tiphaine Pfeiffer, Grégory Adnot, Arnaud Tock et Margaux Martin

Avec Céline Descoins, Day by Day Dijon
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus